Municipales 2020 à Nice: Le Rassemblement national investit Philippe Vardon

POLITIQUE Il est membre du bureau national du Rassemblement national et vice-président du parti à la région Paca

M.F.

— 

Philippe Vardon, conseiller régional Paca et responsable de la section Front National de Nice.
Philippe Vardon, conseiller régional Paca et responsable de la section Front National de Nice. — Alain ROBERT/Apercu/SIPA

Philippe Vardon reprend les rênes. Après la candidature de Marie-Christine Arnautu en 2014 pour le FN et sa deuxième place aux élections municipales, c’est Philippe Vardon qui sera candidat à la mairie de Nice en 2020. Il a reçu l’investiture du parti et a annoncé ce mardi sa candidature dans les colonnes de Nice-Matin.

« Je pense que nous sommes en capacité de gagner. Le paysage politique niçois n’est pas en phase de recomposition mais en phase de décomposition avancée, estime Philippe Vardon. Et nous apparaissons comme un repère, une voie claire. Je crois être un candidat solide, alors qu’autour, on ne comprend plus bien qui est qui et qui fait quoi. »

« Je me suis engagé politiquement à l’adolescence »

Le responsable du RN évoque le conflit entre Christian Estrosi et Eric Ciotti ainsi que la politique de la ville menée par Christian Estrosi. Il s’oppose notamment au projet de l’ écovallée dans la plaine du Var. Il faut « favoriser les entreprises locales, stopper la frénésie des grandes surfaces, stopper la chasse aux automobilistes dans le centre-ville. Il faut aussi affirmer nos racines, transmettre nos traditions et créer du commun, notamment dans les écoles, énumère-t-il au quotidien local. Quant à la sécurité, je pense que c’est une erreur de miser tout sur la technologie. Ce qu’il faut, ce sont des patrouilles, de l’îlotage, des commissariats de quartier. Enfin, il faut en finir avec toutes les compromissions avec l’islamisme. »

Philippe Vardon est une ancienne figure des identitaires niçois. Il a été le chef de file du mouvement d’extrême droite Nissa Rebela. Il avait d’ailleurs été candidat en 2014 à la ville de Nice et avait rassemblé 4,43 % des suffrages. « Je me suis engagé politiquement à l’adolescence et je revendique de ne plus être le même à 39 ans que celui que j’étais à 15 ou à 25, se justifie-t-il. Si on connaît mon parcours, on connaît aussi mes combats et mes colères. » Philippe Vardon est aujourd’hui membre du bureau national du Rassemblement national et vice-président du parti à la région Paca. Il était en charge de la communication autour de Marine Le Pen lors des dernières élections européennes.

D'après un sondage pour Nice-Matin, Philippe Vardon accumulerait de 14,5 % à 16,5 % des voix dans la ville en 2020. Des résultats qui varient selon les candidats et les scénarios.