Nice: «Ceci n'est plus une fête», le tram bloqué par France 2 à l'occasion de la Fête de la musique

TRANSPORT La circulation des rames est coupée en deux pendant onze jours, ce qui agace une association

Fabien Binacchi

— 

Le plateau de France 2 en cours de montage sur la place Masséna, le 13 juin 2019
Le plateau de France 2 en cours de montage sur la place Masséna, le 13 juin 2019 — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

La ligne 1 du tramway de Nice littéralement coupée en deux. Depuis ce jeudi matin et jusqu’au 24 juin, les rames vont être privées de la place Masséna, ceinturées par d’imposantes palissades. En cause ? Le montage de l’immense scène qu’installe France 2 pour sa Fête de la musique, comme l’an dernier. Une situation que dénonce l’association locale Tous citoyens.

« Pour un soir de fête, le 21 juin, on coupe la ligne durant onze jours, obligeant les usagers du tram à descendre pour le reprendre de l’autre côté de la place. On bunkérise le centre-ville en rendant la place Massena inaccessible », peste son président David Nakache.

Une émission « diffusée dans plus de 100 pays »

Pendant toute la durée de présence des équipes de la chaîne, montage et démontage compris, les rames circuleront en effet en « carrousel » entre les stations « Henri Sappia » et « Masséna » et d'« Opéra-Vieille-Ville » à « Hôpital Pasteur ». Le jour J, le 21, les trams ne rouleront pas sur un plus large périmètre encore, entre « Gare Thiers » et « Garibaldi ».

L’association, qui fait le lien avec le Carnaval de Nice, également organisée sur une place Masséna, estime que « couper la ville en deux » fait « perdre à ces fêtes leur esprit initial ».

La ville défend l’organisation d’un tel événement « diffusé dans plus de 100 pays » via TV5 Monde et qui avait réuni « l’an dernier 30.000 spectateurs » en parallèle d’animations organisées « partout dans la ville ». Selon la mairie, cette nouvelle édition devrait générer 900 nuitées dans les hôtels niçois et mobiliser 500 artistes, musiciens, et techniciens.