Nice: Ils sauvent leur professeur victime d'un malaise, onze lycéens décorés

HEROS Les élèves étaient intervenus alors que l’enseignant en EPS s'était écroulé en plein cours

F.B.

— 

Les élèves ont reçu le Premier prix de l'éducation citoyenne
Les élèves ont reçu le Premier prix de l'éducation citoyenne — Département des Alpes-Maritimes

« J’ai pratiqué un massage cardiaque pour le stabiliser. Ces gestes, je les appris à la télé, en regardant des émissions de médecine. » Andréa, cité par Nice-Matin, fait figure de héros. Jeudi, ce jeune Antibois et dix autres de ses camarades du lycée Audiberti ont été décorés à Nice pour avoir sauvé leur professeur d’EPS.

Le malaise, potentiellement fatal de l’enseignant, remonte au 16 décembre dernier. Alors qu’ils se trouvent dans leur gymnase, les élèves voient leur « prof s’écrouler ». « Cette image, je ne suis pas près de l’oublier. On s’est réparti les tâches, sans vraiment se concerter », a expliqué Gaëtan au quotidien régional.

« Des gens ordinaires qui ont fait des choses extraordinaires »

Ils sont onze, félicités par le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, à être intervenus. Pendant qu’une partait à la recherche de l’infirmière scolaire, deux autres essayaient de localiser un autre enseignant. Certains se mettaient aussi en quête du défibrillateur. Andréa et Gaëtan, eux, administraient les premiers soins.

Une chaîne d’action qui a sans doute valu au professeur d’EPS d’être en vie aujourd’hui. « Seuls 6 % [des victimes] ressuscitent [selon] le chef du service cardiologie de l’hôpital La Fontonne », a précisé la proviseur Jocelyne Girault, présente à la remise des 30e Prix de l’éducation citoyenne, dont les élèves ont décroché la plus haute distinction. « Vous êtes des gens ordinaires qui ont fait des choses extraordinaires », a conclu la chef d’établissement, citée par Nice-Matin.