Côte d’Azur: Villeneuve-Loubet n’attend pas la nouvelle réglementation et prive les trottinettes de trottoirs

TRANSPORT La ville prend un arrêté avant la mise en place d’une nouvelle réglementation prévue pour septembre

Fabien Binacchi

— 

Une trottinette électrique en circulation (illustration)
Une trottinette électrique en circulation (illustration) — Clément Follain / 20 Minutes

Elle préfère prendre un peu d’avance sur la nouvelle réglementation qui devrait tout changer dès le mois de septembre. Comme à Lyon, la commune de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes) a annoncé ce mercredi avoir pris un arrêté pour interdire la circulation des trottinettes et des autres « engins de déplacement personnel motorisés » (EDPM) sur les trottoirs.

Le texte daté de ce mercredi entrera en vigueur le 15 juin. « Le développement exponentiel de ces EDPM pose deux problématiques : leur circulation et leur stationnement », avance la municipalité. « La circulation sur les trottoirs de ces engins est source d’insécurité, en particulier pour les piétons en situation de fragilité, ajoute-t-elle. Le stationnement anarchique peut s’avérer rapidement un obstacle contraignant pour le passage des poussettes ou pour des personnes à mobilité réduite en fauteuil. »

« La police municipale accentuera ses contrôles »

Des amendes sont prévues et la mairie de Villeneuve-Loubet précise que « la police municipale accentuera ses contrôles ». En cas de « circulation sur un trottoir », un PV de 135 euros sera dressé. Et il faudra payer 35 euros en cas de stationnement gênant.

Un projet de décret, qui devrait entrer en vigueur à la rentrée, prévoit cette disposition partout dans le pays. Les engins, dont la vitesse sera limitée à 25 km/h, auront l’obligation d’emprunter les pistes cyclables, s’il y en a, ou les routes limitées à 50 km/h. Les écouteurs seront bannis. Les freins et les feux seront rendus obligatoires.