Nice: Avec leur cadre en bois, les vélos de Mathieu Houlbert sont pleins d'essences

DEUX-ROUES Le 3 juin est la Journée mondiale du vélo

Mathilde Frénois

— 

Mathieu Houlbert s’est donné l’objectif de créer cent cadres différents.
Mathieu Houlbert s’est donné l’objectif de créer cent cadres différents. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Mathieu Houlbert est arrivé sur la place Masséna de Nice avec son vélo préféré. « Il est comme un nuage. Avec sa selle sur ressort et son poids lourd, il rebondit sur les dos d’âne, dit-il. Ce vélo de ville est plus agréable que ceux de course, qui sont plus nerveux et donc plus casse-gueule. » Si Mathieu Houlbert parle de sa bicyclette avec un brin de poésie, c’est que c’est lui qui a créé son armature. Un cadre tout en bois qu’il confectionne sur-mesure dans son atelier de Nice. Rencontre à l’occasion de la journée mondiale du vélo.

Le Niçois a débuté à travailler dans le marbre. Puis sur des voiliers. C’est là qu’il a commencé à appréhender le côté chaleureux du bois. « J’ai compris que je préférais l’objet fonctionnel à l’objet d’art, se remémore-t-il. Le vélo en bois permet d’associer les deux. » Mathieu Houlbert a décidé de foncer tête dans le guidon : l’artisan s’est lancé le défi de créer cent vélos avec cent cadres différents. Des vélos vendus à partir de 4.000 euros.

Sur-mesure

« Tout est sur-mesure, assure-t-il. A chaque fois, il faut que j’imagine la géométrie, que je cherche une forme artistique et que je choisisse l’essence de bois entre le bambou, le frêne ou le bois exotique. » Surtout, il faut que Mathieu Houlbert adapte ses créations au futur propriétaire du vélo : « Il y a un aspect dont je ne peux pas me défaire : c’est la technique. Un vélo, c’est plein de contraintes. A commencer par la taille de chaque personne pour qui je le réalise. »

Mais certains de ses vélos ne rouleront jamais. Mathieu Houlbert a été contacté par un architecte d’intérieur pour accrocher les bicyclettes au mur, et en faire des objets de déco, une fois agrémenté de néons et de jeux de lumières. Pour faire du vélo en bois un objet d’art. Une vraie petite reine.