Nice va avoir son «Oktoberfest» pour faire leur fête aux bières locales

BOISSON Les brasseurs se sont réunis en fédération pour mieux faire connaître leurs produits face aux industriels

Fabien Binacchi
— 
La consommation de bière sans alcool a progressé de 20% en 2018.
La consommation de bière sans alcool a progressé de 20% en 2018. — G.Varella / 20 Minutes
  • Huit brasseries azuréennes se sont réunies en fédération pour organiser leur promotion.
  • Un festival des bières produites dans les Alpes-Maritimes va être organisé en octobre.
  • La production représente 2.000 hectolitres par an.

Elles se déclinent à la fraise de Carros, à la Bergamote de Menton et sont aussi confectionnées avec de l’eau de la Vésubie. Depuis quelques années, la Côte d’Azur voit débarquer régulièrement des bières artisanales aux parfums d’aqui.

De plus en plus nombreux, les nouveaux rois de la mousse azuréens ont décidé de se faire mieux connaître « face aux industriels ». « Nous nous réunissons en fédération, avec huit entreprises pour le moment et tous ceux qui voudront bien nous rejoindre, et nous organiserons tous les ans un festival », annonce Olivier Cautin, le président des Brasseurs indépendants des Alpes-Maritimes (BIAM 06).

Défendre la production locale

Comme un clin d’œil à l’Oktoberfest - la fête de la bière qui réunit chaque année 6 millions de personnes à Munich, en Allemagne, la première édition de ce rendez-vous niçois est programmée les 5 et 6 octobre prochains dans le jardin Albert 1er et au théâtre de Verdure. Dégustations (avec modération), food-trucks et concerts seront au programme.

« Ces dernières années, l’attrait pour la bière a grandi. Les gens boivent moins d’alcool fort et de vin. Et ils ont envie de produits locaux, de savoir d’où provient ce qu’ils consomment, avance le responsable, à la tête de la Brasserie de Nice, qui a développé une bière au pois chiche. L’idée de ce festival est de faire la promotion de tout ce que nous sommes capables de proposer au niveau local. »

Selon le président du BIAM 06, la production départementale annuelle avoisinerait désormais les 2.000 hectolitres et continuera à grossir. La Fédération cherche de nouveaux canaux de distribution. Elle va notamment travailler à essayer d’imposer les brasseries azuréennes dans certaines manifestations culturelles, pour le moment partenaires de mastodontes internationaux de la bière.