Nice: Près de 900 collègiens sont confinés à cause d'une odeur venant des égoûts

COLLEGE Plusieurs heures plus tard, les pompiers ont déterminé que l’odeur « provenait d’un regard d’égout après des travaux de curetage ». Fausse alerte

Mathilde Frénois

— 

Un camion et un sapeur-pompier.
Un camion et un sapeur-pompier. — DOMINIQUE FAGET / AFP

C’est une odeur qui a impliqué de grandes mesures de prévention. Ce vendredi midi à Nice, 900 élèves ont été confinés dans leur établissement scolaire. En cause : la suspicion d’une fuite de gaz.

C’est aux alentours de 10h30 que les secours ont été prévenus. « Vingt-deux sapeurs-pompiers sont engagés sur une odeur de gaz localisée sur le terrain de sport à proximité du collège Raoul-Dufy à Nice, rapporte le Sdis 06. Les 900 élèves du collège, par mesure préventive et comme les règles l’exigent, sont confinés dans le collège. » Le temps pour les secours de faire les reconnaissances dans les bâtiments. Les services de police et GRDF ont également été dépêchés sur place.

« Un regard d’égout »

Le « champ de reconnaissance » et le « périmètre des investigations » se sont finalement « élargis aux bâtiments voisins ». Et aucune fuite n’a été découverte : « L’odeur provenait d’un regard d’égout après des travaux de curetage, indiquent les pompiers des Alpes-Maritimes. Les secours se désengagent progressivement de la zone. » Et les élèves ont pu sortir de leurs salles de classe.