Nice: Tué lors d'une dispute, un chien recueille 70.000 signatures de soutien

ANIMAUX Les signataires demandent le jugement de la propriétaire du pinscher, qui a été défenestré puis retrouvé mort sur le trottoir

M.F.

— 

Illustration patte de chien
Illustration patte de chien — JIM WATSON / AFP

Elle se bat « pour faire reconnaître le plus vite possible le crime contre les animaux dans le Code pénal ». Gabrielle Paillot défend le droit des animaux. Alors quand elle a vu le sort d’un « petit pinscher jeté du deuxième étage à Nice le 17 mai 2019 » qui n’a pas survécu à ses blessures, cette internaute a lancé une pétition. Elle demande une « justice exemplaire ».

Et sa pétition a recueilli plus de 70.000 signatures. « Sa propriétaire doit être jugée devant un tribunal correctionnel avec une sentence à la hauteur de l’acte de barbarie : 2 ans de prison ferme et interdiction définitive de détenir un animal », écrit-elle. Elle demande l’application stricte de l’article 521-1 du Code pénal.

Bientôt une plainte

Selon Nice-Matin, une femme aurait lancé son chien par la fenêtre. A l’origine du déclenchement de cette violence : une dispute avec son compagnon. La maîtresse a été hospitalisée dans un service psychiatrique. Le chien est mort après cette défenestration. « Une plainte devrait être déposée par la Société de défense des animaux de Nice », annonce Gabrielle Paillot.