VIDEO. Festival de Cannes: «Quand je suis content, je vomis»... Bataille de répliques cultes aux répétitions de la Carioca géante

COULISSES A l’occasion des 25 ans de La Cité de la peur, des fans vont rejouer la célèbre chorégraphie

Fabien Binacchi

— 

Une dernière répétition, ouverte à tous, est prévu ce jeudi entre 12h et 14h
Une dernière répétition, ouverte à tous, est prévu ce jeudi entre 12h et 14h — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • Le film de Les Nuls La cité de la peur fête ses 25 ans cette année au Festival de Cannes.
  • En plus d’une projection gratuite en plein air, un flash mob est programmé pour reproduire l’improbable chorégraphie de la Carioca.

« T’as un bout de pomme de terre sur la joue. » Franck, 48 ans, attaque fort quand on lui demande s’il est fan de La Cité de la peur. La réponse est « oui ». Il enchaîne d’ailleurs sur le même ton : « Moi aussi, quand je suis content, je vomis. »

Ce Parisien, en visite à Cannes pendant le festival, n’aurait loupé pour rien au monde l’invitation de la mairie à rendre hommage au film de Les Nuls, vingt-cinq ans après, avec une Carioca géante qui sera rejouée ce jeudi soir près de la Croisette. Comme lui, ils étaient une trentaine mercredi dans les jardins de la villa Rothschild à répéter les pas de l’improbable chorégraphie d’Alain Chabat et de Gérard Darmon.

« C’est un film culte »

Et ça a bossé dur, en attendant le flash mob prévu à 18 heures sur les allées de la liberté. Pendant deux heures, ils ont enchaîné « les pas salsa, le "Darmon" et l’avion », encadré par une chorégraphe de l’école Artistic center. Quinze de ses danseuses en formation viendront d’ailleurs renforcer le spectacle au côté des amateurs.

Carole, 49 ans, sera de ceux-là. « J’ai tout de suite été emballée par l’idée, explique-elle entre deux sautillements. C’est un film culte pour toute une génération. Et je l’ai partagé avec mes enfants pour que ça continue. »

Une campagne d’affichage des répliques dans la ville

On ne sait pas encore si Alain Chabat, Gérard Darmon, Chantal Lauby et Dominique Farrugia iront aussi de leurs petits pas de danse. Ce dont on est certain, en revanche, c’est qu’ils seront au Cinéma de la plage (gratuit) pour la projection anniversaire programmée à la nuit tombée.

Avant cela, ils auront peut-être aperçu la campagne d’affichage qui décline les répliques cultes dans toute la ville. « C’est un film populaire qui rend hommage à Cannes et à son festival. Il était normal de le célébrer », explique Delphine Cazin, la responsable de l’événementiel à la mairie.