Festival de Cannes 2019: Ruquier déserte, la Semaine du cinéma positif est reconduite... Ce que l'on sait déjà des a-côtés

ANIMATIONS PARALLELES On fait le point sur tout ce qui va (ou pas) animer la ville à l'occasion de la 72e édition de la grand messe du cinéma

Fabien Binacchi

— 

Laurent Ruquier sur le plateau d'« On n’est pas couché » à Cannes le 18 mai 2016, pour la première délocalisation
Laurent Ruquier sur le plateau d'« On n’est pas couché » à Cannes le 18 mai 2016, pour la première délocalisation — Veeren-Gorassini/Bestimage/France Télévisions
  • Alors que la Sélection officielle du 72e Festival de Cannes vient d’être dévoilée, on fait le point sur les à-côtés qui animeront la Croisette.
  • Si Laurent Ruquier ne revient pas avec son émission On n’est pas couché, de nombreuses projections gratuites seront toujours au rendez-vous.

Almodovar, Dolan, Loach et (probablement) Tarentino monteront les marches du 14 au 25 mai prochain. L’annonce de la Sélection officielle du 72e Festival de Cannes, ce jeudi, a permis de lever le voile sur ce qui devrait se jouer à l’intérieur du Palais.

Et ailleurs dans la ville, quel sera le programme ? Une première chose est sûre, et c’est une défection. L’émission de France 2 On n’est pas couché, dont un numéro était toujours mis en boîte à Cannes depuis 2016, ne fera pas le déplacement cette année.

Interrogée par 20 Minutes, la chaîne confirme ce jeudi que Laurent Ruquier, Christine Angot et Charles Consigny ne seront pas là pour la grand-messe du ciné. Invités l’an dernier, Pénélope Cruz et Javier Bardem n’avaient pas suffi à faire remonter des audiences déjà en berne.  Les 481.000 téléspectateurs de l’édition 2018 ont donc eu raison de la délocalisation du programme, au moins pour cette 72e édition.

Denisot, aussi, sera absent des écrans

Selon les informations de 20 Minutes, la prestigieuse Ville Domergue, qui avait servi de décor au talk-show ces trois dernières années, devrait donc être réservée pour d’autres soirées pendant la Quinzaine. La ville de Cannes, propriétaire de la demeure située dans un des quartiers les plus chics, n’a pas souhaité, pour le moment, communiquer sur le sujet.

Autre défection, celle de Michel Denisot, qui selon Le Parisien, ne fera qu’un saut sur la Croisette pour assister à un gala. Et c’est Augustin Trapenard qui reprendra le flambeau pour Canal+. Le journaliste devrait présenter une séquence quotidienne depuis la Croisette.

L’Oréal, partenaire du festival, devrait encore être très présent sur la Croisette. L’an dernier, la marque avait mis en place un grand barnum sur la plage du Martinez où elle mettait en boîte des talk-shows avec ses égéries. Elle sera de retour face à l’hôtel en mai.

Des projections gratuites dans la ville

On sait aussi, et là c’est une bonne nouvelle, que la Semaine du cinéma positif rempile pour la 4e année consécutive. Fondée par Jacques Attali, cette programmation gratuite et ouverte à tous, dans un cinéma de la ville et en plein air, permettra au public de découvrir ou redécouvrir, sept documentaires et long-métrage de fiction (dont Sharkwater, extinction, Chacun pour tous ou encore Tout le monde debout)

Elle s’ajoute au traditionnel Cinéma de la plage, d’autres projections en plein air, les pieds dans le sable et souvent en présence de personnalités, que proposera la Festival cette année encore.

Inaugurée début avril, à l’occasion de la 2e édition de CanneSeries, l’exposition «Cannes fait le mur» sera aussi visible pendant toute la Quinzaine (et même jusqu’au 31 août). Accrochée aux quatre coins de la ville par la municipalité, elle célèbre cette année les « Stars en liberté » avec des photos géantes de Paris Match. Michelle Williams, Blake Lively ou encore Arnold Schwarzenegger sont notamment à l’honneur.