Nice: Dujardin, Leconte, Mocky à la fête… Les studios de cinéma de la Victorine ont 100 ans

SEPTIEME ART Toute l’année, projections et expositions vont être organisées pour célébrer la Victorine

Fabien Binacchi

— 

Jean Dujardin, le 25 avril 2016.
Jean Dujardin, le 25 avril 2016. — SIPA
  • Les mythiques studios de la Victorine, à Nice, ont 100 ans.
  • Une rétrospective est organisée en présence de nombreuses personnalités du cinéma.
  • Expositions et autres projections sont au programme tout au long de l’année.

Marc Sandberg raconte, intarissable. Il dit pourquoi son grand-père, Serge Sandberg, avait décidé de créer, à Nice, de grands studios de cinéma. « Il voulait concurrencer Ludendorff, le général de l’armée allemande pendant la Première Guerre mondiale, qui avait lancé l’UFA, un grand trust qui regroupait toutes les grandes sociétés de cinéma. »

Rebaptisé Studios Rivera en 1999, le site redevient La Victorine
Rebaptisé Studios Rivera en 1999, le site redevient La Victorine - ANP / 20 Minutes

C’était en 1919, sur un espace de 7 hectares, à l’ouest de la ville. Cent ans plus tard, la Victorine a marqué l’Histoire du Septième art français. Une histoire commune avec la capitale azuréenne, déjà célébrée pendant le dernier Carnaval de Nice, et que des personnalités vont venir partager à l’occasion d’un festival jusqu’au 7 avril.

Projections et master classes

Jean Dujardin viendra lancer une projection de Brice de Nice samedi à 18h (Pathé Gare du sud), avant de venir au Rialto parler du film Atout cœur à Tokyo pour OSS 117 (19h40). L’acteur oscarisé donnera aussi une master class, dimanche à 17h (à la cinémathèque) suivie d’une séance d’Un balcon sur la mer.

Jean-François Stévenin y sera aussi samedi à 14h pour évoquer le film de François Truffaut La Nuit américaine. A 19h, c’est le cinéaste Patrice Leconte qui sera là pour parler d’Une chance sur deux. Toujours au même endroit mais une semaine plus tard, Jean-Pierre Mocky, local de l’étape, viendra présenter deux de ses longs-métrages, dont Nice is Nice (dès 19h).

Un projet pour relancer les studios

Au total, plus de 60 films seront projetés dans les salles de la ville pour faire honneur à leurs studios, ceux de la Victorine que Christian Estrosi a promis de faire revivre après des années moins prolifiques. Repris en régie municipale en 2017, ils devraient faire l’objet d’un projet ambitieux, dévoilé cette année. En attendant, d’autres projections et des expositions marqueront leur centenaire.

A noter que La nuit américaine sera également projetée, en ouverture du festival, ce vendredi soir au Pathé Gare du Sud en présence de Jean Dujardin et de Patrice Leconte. L’équipe du film dont Jean-Pierre Léaud, Dani, Bernard Ménez et Jean-François Stévenin, sera également là.