«Gilets jaunes» à Nice: «Ça aurait pu être moi»... Des centaines de personnes se rassemblent en soutien à Geneviève Legay

SOUTIEN Les personnes présentes ont déployé les drapeaux sur la place Garibaldi ce lundi soir

Mathilde Frénois

— 

Des militants ont sorti le même drapeau que Geneviève Legay portait lorsqu'elle a chuté.
Des militants ont sorti le même drapeau que Geneviève Legay portait lorsqu'elle a chuté. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Ils ont sorti exactement le même drapeau multicolore pour « relayer les messages de paix, de fraternité et les combats humains ». Lundi soir, plusieurs centaines de Niçois se sont rassemblées en soutien à Geneviève Legay. Tous se sont réunis sur la place Garibaldi. C’est ici que la militante a été blessée dans une charge des policiers samedi, alors qu’elle participait à une manifestation dans un lieu interdit.

Christian a posé le drapeau arc-en-ciel sur ses épaules. « Quand j’ai appris qu’elle a été blessée, ça m’a blessé moi aussi. C’est elle qui est tombée, mais ça aurait pu être moi, dit-il. Il est important d’être là pour garantir notre droit de manifester pacifiquement sans se faire blesser par les forces de l’ordre. »

Christian est engagé au Mrap et côtoie la militante d’Attac. « Qui ne connaît pas Geneviève ? Elle est une citoyenne qui se soucie des actions de l’Etat et de ses applications dans la société », estime-t-il.

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur la place Garibaldi en soutien à Geneviève Legay.
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur la place Garibaldi en soutien à Geneviève Legay. - M. Frénois / ANP / 20 Minutes

« Elle ne venait pas à la manifestation pour être bousculée »

Dans le rassemblement, des militants, des membres d’associations locales et des gilets jaunes. C’est le cas d’Yvette et Françoise. Samedi, elles étaient de l’autre côté de la ligne de policiers quand Geneviève a chuté. « Le fait de charger n’était pas justifié, jugent-elles. Pour nous, c’est de la violence policière. Geneviève est quelqu’un de gentil et de pacifique. Elle ne venait pas à la manifestation pour être bousculée. »

Geneviève Legay est toujours hospitalisée à Pasteur. Elle présente une plaie de trois centimètres avec une fracture au crâne consécutive à sa chute en arrière.