Côte d’Azur: La «période rouge» prolongée pour éviter les feux de forêt

DECISION Vingt-quatre incendies se sont déclarés depuis le début de l'année dans les Alpes-Maritimes

Fabien Binacchi

— 

Un pompier intervient sur un feu de broussailles à Tourrettes-sur-Loup, en janvier 2019
Un pompier intervient sur un feu de broussailles à Tourrettes-sur-Loup, en janvier 2019 — Sdis 06

A Tourrettes-sur-LoupLantosqueValdeblore et depuis ce mercredi matin du côté de Clans… Les feux de forêt se multiplient, en plein hiver, depuis le début de l’année sur la Côte d’Azur, où la pluie n’est pas tombée suffisamment.

Des « conditions de sécheresse persistantes » qui ont motivé la préfecture des Alpes-Maritimes à prolonger, une nouvelle fois, « la période rouge d’interdiction de l’emploi du feu » jusqu’au 18 mars, vient-elle d’annoncer.

Plus de 200 hectares déjà partis en fumée

« Depuis le 1er janvier, 24 feux se sont déclarés, brûlant une superficie totale de 223 ha », précisent les services de l’Etat. Plusieurs sinistres ont nécessité l’appui de moyens aériens, et notamment d’avions bombardiers d’eau. Ce mercredi matin dans le vallon de Bassacros, sur la commune de Clans, un hélicoptère de la sécurité civile est mobilisé sur un nouvel incendie « en zone inaccessible », a fait savoir le Service départemental d’incendie et de secours.

Le début de l’année 2019 a été marqué par une météo exceptionnellement clémente sur la Côte d’Azur. Météo France a ainsi enregistré 440 heures d’ensoleillement depuis le 1er janvier, un chiffre inégalé au moins depuis 2010.