Nice: Face aux menaces d'Estrosi, Dieudonné se produit finalement dans une commune voisine

POLEMIQUE C’est à L’Escarène que l’humoriste a pu monter sur scène

M.Fr.

— 

Dieudonné, ici en mai 2017 lors d'une conférence de presse pour présenter sa candidature aux élections législatives en Essonne.
Dieudonné, ici en mai 2017 lors d'une conférence de presse pour présenter sa candidature aux élections législatives en Essonne. — JACQUES DEMARTHON / AFP

Christian Estrosi avait promis qu’il prendrait «les mesures» pour empêcher Dieudonné de se produire à Nice. C’est chose faite pour le maire LR de Nice. L’humoriste, persona non grata dans la capitale azuréenne, s’est finalement produit dimanche à quelques kilomètres de là, à l'Escarène.

« M. M’Bala M’Bala, contrairement à ce qu’il avait annoncé, n’est pas venu à Nice aujourd’hui, se réjouit Christian Estrosi dans un communiqué. J’avais pris toutes les mesures au cas où il aurait trouvé un lieu pour l’accueillir en utilisant, comme à son habitude, le mensonge et la dissimulation. »

« On a un plan A, un plan B, un plan C »

S’il n’a pas pu monter sur scène à Nice, Dieudonné s’est bel et bien produit. Mais dans la commune voisine de l’Escarène. « Pour Nice, face aux forces du mal, on a un plan A, un plan B, un plan C, a ironisé l’humoriste dans les colonnes de Nice-Matin face à la menace de l’annulation de son nouveau one-man-show "En vérité". [Christian Estrosi] ferait mieux de se concentrer, après toutes les horreurs qui se sont passées dans cette ville, sur la sécurité de ses concitoyens. » Avant l’Escarène, Dieudonné avait donné des représentations à La Ciotat et à Avignon.

En 2017, moins d’un an après l’attentat du 14-juillet, alors que Dieudonné avait demandé à organiser un spectacle dans une structure municipale, face à la promenade des Anglais, Christian Estrosi s’était déjà opposé : « Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir et prendrai toutes les dispositions pour empêcher la production de ce spectacle », déclarait-il. Avant cela, une date de l’humoriste au palais Nikaïa, programmée en février 2015, avait déjà été interdite par un arrêté municipal. Saisi par les avocats de Dieudonné, le tribunal administratif de Nice avait donné raison à la ville.