VIDEO. Nice: Un Donald Trump en clown terrifiant, star du carnaval dédié au septième art

PREMIERE SORTIE Samedi, pour la première sortie du roi du cinéma et de ses chars souvent très politiques, la fréquentation a été en hausse de 20 %

Fabien Binacchi

— 

Le char "Ça préside" est sans doute celui qui a le plus impressionné. Lancer le diaporama
Le char "Ça préside" est sans doute celui qui a le plus impressionné. — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • Le 135e carnaval de Nice, consacré au thème du cinéma, est programmé jusqu’au 2 mars.
  • Dans le corso, de nombreux chars égratignant les politiques, dont un très remarqué mettant en scène le président américain grimé en Ça, terrifiant clown issu de l’œuvre de Stephen King.
  • Lors de cette première journée de la manifestation, les organisateurs ont enregistré une hausse de la fréquentation de 20 %.

Il a été la star de la soirée. Le plus photographié pour sûr et aussi le plus flippant. Samedi pour sa toute première sortie, le char d’un Donald Trump terrifiant, version Stephen King, a éclipsé le roi du Cinéma, choisi cette année pour incarner le 135e Carnaval de Nice.

Et le président américain n’était pas le seul politique grimé en Ça, le clown cauchemardesque, personnage central du roman et du film du même non. Emmanuel Macron, en miniature et captif de l’immense marionnette, a eu aussi droit à sa grosse tête lugubre aux côtés des Poutine,Merkel et Kim, tout aussi inquiétants.

Poutine, Merkel et Kim version Stéphen King faisaient aussi partie du cortège
Poutine, Merkel et Kim version Stéphen King faisaient aussi partie du cortège - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
Le roi du Cinéma a fait son entrée en fanfare samedi soir
Le roi du Cinéma a fait son entrée en fanfare samedi soir - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Et les grands de ce monde en prennent définitivement pour leur grade, cette année, dans les corsos niçois. Wonder Woman (Schiappa), Captain America (Macron, encore lui) Wolverine (Philippe) et Hulk (Hulot), les « Zéros de l’Elysée », ont aussi fait sourire dans les gradins archi-combles de la place Masséna.

Les Zéros de l'Elyssée en ont pris pour leur grade
Les Zéros de l'Elyssée en ont pris pour leur grade - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

La fréquentation en hausse de 20 %

Les autres chars aussi, témoignages de plusieurs décennies de septième art, de Charlot au scandale Harvey Weinstein, ont été vus pas par une foule compacte. Les créations hommages à l’univers bollywoodien, aux célèbres « cassages » de Brice de Nice, à Bardot, Belmondo, De Funès ou encore Charlot ont attiré des spectateurs, en hausse de 20 %, selon la ville de Nice, qui faisait encore ses comptes ce dimanche.

Un char à la gloire du dieu Ganesh, hommage aux studios indiens de Bollywood
Un char à la gloire du dieu Ganesh, hommage aux studios indiens de Bollywood - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Une fréquentation en augmentation y compris sur la bataille des fleurs qui ouvrait cette journée inaugurale en début d’après-midi sur la promenade des Anglais.

La reine du Carnaval de Nice 2019 participe à sa première bataille des fleurs
La reine du Carnaval de Nice 2019 participe à sa première bataille des fleurs - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Une première sortie de la nouvelle reine du Carnaval, Shane Lombardo, marquée par une manifestation de « gilets jaunes », sur les galets, en contrebas du cortège.

La jeune étudiante de 19 ans, future vétérinaire, a lancé ses premières brassées de mimosa au public sous un ciel parfaitement bleu qui devrait encore profiter au carnaval ces deux prochaines semaines. Jusqu’au 2 mars, cinq corsos carnavalesques et quatre batailles de fleurs sont encore au programme. Prochaine sortie prévue mardi.