Menton: Du gaz utilisé lors d'un contrôle de migrants cachés dans les toilettes d'un train

FRONTIERE Les agents de la police aux frontières sont intervenus en gare de Menton-Garavan, à la frontière franco-italienne à l'aide d’un spray urticant

M.Fr.

— 

TER illustration.
TER illustration. — Archives ANP / 20 Minutes

Tous les jours, chaque train qui passe par la gare de Menton-Garavan est fouillé par la police aux frontières. Objectif : faire descendre les personnes en situation irrégulière qui tenterait d’entrer en France. Mais ce jeudi matin, un contrôle a été un plus mouvementé : des agents de la  police aux frontières ont délogé un migrant caché dans les toilettes et ont fait l’usage d’un spray urticant.

« Lors d’une opération de la police aux frontières, il a eu un usage de gaz pour déloger les personnes qui étaient recherchées, et cela a effectivement impacté les voyages dans les rames », confirme un porte-parole de la SNCF.

Un retard de 45 minutes

La scène a été capturée par les téléphones portables des passagers et relayée par le média italien Riviera24. Incommodés par le gaz lacrymogène, certains toussent et se protègent la bouche et le nez.

Le train qui a fait l’objet de ce contrôle partait de Vintimille à 6h57 pour relier Cannes-la-Bocca. Cette opération en gare de Menton Garavan a occasionné un retard de 45 minutes.