Nice: Une appli pour trouver «the place to be» lors de ses rencontres amoureuses

SAINT-VALENTIN Un Azuréen développe la plateforme MI qui organise les rendez-vous adéquats entre célibataires

Mathilde Frénois

— 

L'appli MI aide les célibataires à trouver des lieux de rencontre.
L'appli MI aide les célibataires à trouver des lieux de rencontre. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • La France compte 18 millions de célibataires pour un marché de 450 millions d'euros.
  • MI vise 13 millions d'entre eux, ceux entre 18 et 32 ans.
  • Plus de 600 établissements sont partenaires dans douze villes de France. Depuis son lancement il y a un an et demi, 5.000 utilisateurs ont téléchargé cette application gratuite sur Ios et Androïd.

Inviter un végétarien au Buffalo Grill. Ou proposer un verre en discothèque à une allergique de la danse. Pour éviter ces faux pas dès le premier rendez-vous, le Niçois Benjamin Orion a créé MI. Son application se charge de trouver les sorties adaptées lors de chaque rencontre. 20 Minutes vous présente cette plateforme à l’occasion de la Saint-Valentin.

« Il y a deux ans, j’ai testé pas mal d’applications de rencontre, se souvient le fondateur. J’ai trouvé que l’on s’ennuyait un peu et que c’était un casse-tête pour organiser un rendez-vous. » Benjamin Orion se lance alors dans la création de sa plateforme.

Théâtre ou boîte de nuit

Après avoir sélectionné son type de rencontre (amour, amitié, éphémère ou tout), l’utilisateur précise ses lieux préférés : « autour d’une bière », mais aussi cocktail, jus de fruit, bar à vin, thé et bar musical. Et ses restaurants : japonais, végétarien, oriental, street-food, italien, exotique. Enfin, il détaille ses activités : théâtre ou boîte de nuit. C’est un algorithme qui se charge de mettre en relation les personnes ayant les mêmes centres d’intérêt et le lieu le plus proche. « On met en relation des personnes qui recherchent la même chose, pointe-t-il. Et on leur propose une sortie sur un plateau. »

Plus de 600 établissements sont partenaires dans douze villes de France. Depuis son lancement il y a un an et demi, 5.000 utilisateurs ont téléchargé cette application gratuite sur iOs et PlayStore. Parmi eux, 70 % sont des hommes. « On est en train de développer une nouvelle version, annonce Benjamin Orion. L’intelligence artificielle sera ajoutée : une assistance viendra relancer et sécuriser les conversations. » Grâce à une analyse des mots, l’intelligence artificielle proposera les lieux pour sortir au bon moment dans la conversation.

Après un premier crowdfunding de 21.000 euros, Benjamin Orion s’apprête à effectuer une levée de fonds à hauteur de 150.000 euros pour des embauches et le développement. « On travaille avec l’entreprise niçoise Avencod, qui emploie des personnes en situation d’autisme, pour notre développement », précise le fondateur de l’appli. La France compte 18 millions de célibataires pour un marché de 450 millions d’euros. MI vise 13 millions d’entre eux, ceux entre 18 et 32 ans.