VIDÉO. Nice: Plusieurs décennies du Carnaval à revivre en affiches

EXPO De 1981 à aujourd'hui, 37 affiches ont été sorties des cartons

Mathilde Frénois

— 

De 1981 à aujourd'hui, 37 affiches du Carnaval s'exposent au centre Animanice de Gorbella, à Nice.
De 1981 à aujourd'hui, 37 affiches du Carnaval s'exposent au centre Animanice de Gorbella, à Nice. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • Une rétrospective, installée au centre Animanice de Gorbella jusqu’au 3 mars, retrace cette histoire de papier.
  • D’une collection privée a découlé cette exposition qui retrace l’histoire des affiches du Carnaval de Nice de 1981 à nos jours, avec 37 affiches.
  • La visite débute avec l’affiche de cette année : le roi du Cinéma sur son siège de réalisateur et sous les projecteurs.

Des grosses têtes, des chars et des confettis… en 2D. Le Carnaval de Nice, ce n’est pas seulement le corso. C’est aussi toute une série d’affiches placardées en ville pour l’annoncer. Une rétrospective, installée au centre Animanice de Gorbella de Nice jusqu’au 3 mars, retrace cette histoire de papier. Visite guidée.

« L’affiche, c’est le visuel, la première image qui annonce le Carnaval et celle qui restera dans les mémoires, explique Sylviane Palomba, secrétaire de l’association Nice La Belle. Elle dévoile le thème. » Cette passionnée et son mari Stan Palomba accumulent depuis 1981 des affiches du Carnaval de Nice. « On en a acheté, retrouvé dans la rue ou chez des particuliers, raconte le Niçois. Un jour, je suis passé devant un garage dont la porte était ouverte. J’ai vu pleins d’affiches. J’ai demandé et la personne m’en a donné quelques-unes. »

« Tout l’univers du Carnaval »

De cette collection privée a découlé une exposition qui retrace l’histoire des affiches du Carnaval de Nice de 1981 à nos jours, avec 37 affiches. Les dessins du caricaturiste Tignous de 2006 et 2007, et ceux du dessinateur Kristian en 2002 sont épinglés au mur. De même pour l’affiche du carnaval de 1991 qui n’aura jamais lieu, annulé à cause de la guerre du Golfe. Et celle de 1989 qui avait fait scandale, avec ses femmes nues et sa profusion de cœurs rouges. C’est d’ailleurs cette affiche qui fait la Une de l’exposition.

Il y a aussi les pancartes préférées du couple de passionnés. Stan Palomba a jeté son dévolu sur l’affiche du centenaire du Carnaval. « On retrouve ce qu’il y a de plus important dans un carnaval : le Roi, le Negresco, la place Massena, les fanfares, énumère-t-il. Il y a tout l’univers du Carnaval. » Pour Sylviane, c’est la farandole représentée en 1986 qui se démarque : « Cette année-là, c’est la première fois que je mettais les pieds à Nice. J’avais 16 ans, se souvient-elle. Cette farandole, avec les costumes de France et du monde, est symbolique du Carnaval et de nos traditions. »

L’exposition débute avec l’affiche de cette année : le roi du Cinéma sur son siège de réalisateur et sous les projecteurs. Seul thème en doublon de cette rétrospective.

Entrée libre, centre Animanice Gorbella à Nice.