Cannes: «Une faille de sécurité au Festival et la manifestation ne s’en relèverait pas», le palais certifié «Securi-site»

TOURISME Le centre cannois est le premier site des Alpes-Maritimes à obtenir ce label lancé par le ministère de l'Intérieur après les attentats

Fabien Binacchi
— 
La police anti-émeutes devant le Palais du Festival (Archives)
La police anti-émeutes devant le Palais du Festival (Archives) — Loic Venance AFP

« Nous avions eu des reports de manifestations et, pour d’autres événements, certaines clientèles américaines, anglo-saxonnes et asiatiques s’étaient montrées réticentes. » David Lisnard, le maire de Cannes, se souvient qu’après les attentats, de Charlie Hebdo et du Bataclan notamment, l’activité du palais des festivals avait été touchée.

Jeudi, pour tenter de rassurer les congressistes, il est devenu le premier bâtiment des Alpes-Maritimes estampillé « Securi-site », « Safety site » en anglais.

Lancé en 2016 par le ministère de l’Intérieur, ce label garantit que tout est fait pour « réduire les risques, même si le risque zéro n’existe pas », relève le sous-préfet de Grasse Stéphane Daguin.

Fausse attaque terroriste et entraînements avec le Raid

« Nous avons investi 500.000 euros, détaille Claire-Anne Reix, la présidente du centre de congrès, premier hors Paris avec 280.000 visiteurs professionnels par an. Des caméras supplémentaires, connectées directement au commissariat pendant certains événements, ont été installées. Une dizaine de portiques ont été achetés. Le criblage [vérification par les autorités] des participants est généralisé et nous employons directement 37 personnes qui sont chargées de missions de sécurité. »

Les otages (en rouge) ont été évacués par petits groupes
Les otages (en rouge) ont été évacués par petits groupes - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Des exercices, avec le Raid notamment, sont aussi régulièrement organisés, précise-t-on à la direction du palais. En avril 2016, une fausse attaque terroriste avait mobilisé 500 personnes.

« Que la répression puisse être organisée le plus rapidement possible »

« Il s’agit d’un équipement à la complexité gigantesque. Le risque peut venir de la terre mais aussi de la mer, pointe le sous-préfet. Nous cherchons à le réduire au maximum, mais des choses ont également été faites pour que la répression puisse être organisée le plus rapidement possible. »

« Une faille de sécurité au Festival de Cannes et la manifestation ne s’en relèverait pas », avance David Lisnard, qui compte beaucoup sur la locomotive que représente le palais notamment au moment de la grand messe du cinéma. En 2017, l’impact économique du centre de congrès dépassait les 855 millions d’euros. Ce label sera un élément de « compétitivité » à faire valoir face à la concurrence internationale, souligne encore l’élu.