«Gilets jaunes» à Nice: Qui est Patrick Cribouw, futur candidat aux européennes?

GILETS JAUNES Ce directeur commercial bientôt à la retraite est « motivé car c’est un mouvement spontané, symbolique »…

Mathilde Frénois
— 
Patrick Cribouw envisage de représenter les gilets jaunes aux Européennes, et il a organisé un shooting pour l'occasio.
Patrick Cribouw envisage de représenter les gilets jaunes aux Européennes, et il a organisé un shooting pour l'occasio. — Patrick Cribouw
  • « Depuis ma naissance, je n’ai jamais été politisé, jamais syndiqué. Mais j’avais une colère pacifique depuis x années », affirme-t-il.
  • Depuis le 17 novembre, Patrick Cribouw marche en tête de cortège à chaque manifestation.
  • « Je me promène avec ma boîte à idées, explique-t-il. Et beaucoup de gens me disent leurs doléances et leurs idées. »

Patrick Cribouw a compté. Cela fait exactement « 62 jours et nuits » que ce Niçois d’adoption s’est engagé dans le mouvement des gilets jaunes. Après deux mois de passage sur les ronds-points et les manifestations, Patrick Cribouw veut aller plus loin. Il a décidé de se présenter aux élections européennes.

Mais qui est Patrick Cribouw ? A 64 ans, cet ancien directeur commercial bientôt à la retraite est père de trois enfants en trois mariages. Il a débarqué à Nice après avoir beaucoup voyagé. « Depuis ma naissance, je n’ai jamais été politisé, jamais syndiqué. Mais j’avais une colère pacifique depuis x années, affirme-t-il. Je suis motivé car c’est un mouvement spontané, symbolique. »

Cellule de communication et conférence de presse

Depuis le 17 novembre, Patrick Cribouw marche en tête de cortège à chaque manifestation. « Je me promène avec ma boîte à idées, explique-t-il. Et beaucoup de gens me disent leurs doléances et leurs idées. » De cette collecte a découlé la création de la page Facebook Union Jaune et bientôt celle d’un site internet. « Nous récoltons toutes les doléances et nous ferons une synthèse, dit-il. Cette plateforme démocratique ira beaucoup plus vite. » Car Patrick Cribouw et son entourage sont sceptiques quant au grand débat national lancé par Emmanuel Macron. « On pense que les thèmes sont choisis et orientent le débat », estime son chargé de communication Frédéric Ibanez.

C’est que Patrick Cribouw s’est organisé. Il s’est entouré d’une cellule de communication, a participé à un shooting photo et il organisera sa conférence de presse le 29 janvier. Mais tout n’est pas encore joué pour les Européennes. Il ira jusqu’au bout seulement si les mots déposés sur le site Internet vont dans ce sens.

« Menacé de mort »

Une démarche qui ne fait pas l’unanimité chez les « gilets jaunes ». « Je m’attendais à ce que des "gilets jaunes" ne soient pas d’accord. Certains sont totalement désorganisés et partent dans tous les sens, répond-il. Mais chaque citoyen a le droit de choisir sa voie. Je respecterai jusqu’au bout des ongles toute personne qui ne veut pas rejoindre le mouvement. » Patrick Cribouw affirme avoir été insulté « et même menacé de mort » après l’annonce de sa candidature.

Et s’il est élu, quelles seront ses actions ? « Les mesures que je porterai ne seront pas les miennes, assure-t-il. Ce sera celles qui seront rapportées sur le site. » Pour poursuivre le système de doléances jusqu’au sommet de l’Europe.