Nice: Mais à quoi ressemblera le nouveau petit train touristique écologique?

TCHOU-TCHOU Cette attraction touristique, qui roule de la prom’à la colline du château, passe à l’électrique…

Mathilde Frénois

— 

L'actuel petit train touristique de Nice.
L'actuel petit train touristique de Nice. — Ville de Nice
  • Dès le 1er janvier, le petit train passe à l’électrique.
  • La ville de Nice a relancé « une procédure de mise en concurrence pour autoriser l’occupation du domaine public par un petit train routier touristique à énergie électrique, participant ainsi à l’amélioration de la qualité de l’air et à la baisse des nuisances sonores ».
  • Pour monter à bord, il faudra s’acquitter d’un ticket de 10 euros, comme avec l’ancien train.

On ne l’entendra plus vrombir entre les places Garibaldi et Massena. Ni mettre les gaz dans la montée de la colline du château. Le traditionnel petit train touristique de Nice se mettra au vert dès la fin de l’année. Il laissera sa place à son cousin électrique en janvier 2019.

La ville de Nice a relancé « une procédure de mise en concurrence pour autoriser l’occupation du domaine public par un petit train routier touristique à énergie électrique, participant ainsi à l’amélioration de la qualité de l’air et à la baisse des nuisances sonores. » Et c’est la Compagnie des petits trains du sud qui a remporté le marché, comme à Menton, Cassis, Aix-en-Provence, Bordeaux, Albi et Orange.

Illustrations sonores

Il devrait poser ses roues sur le bitume niçois début 2018. Mais à quoi ressemblera-t-il ? « On a choisi ce qu’il y a de respectueux de l’environnement, pointe Ludovic Raes, gérant de cette société des trains touristiques. Ce sera un train de type farwest, mais on enlèvera la cheminée et nous étudierons son design avec la ville de Nice. » Au moins trois trains, tous accessibles aux personnes à mobilité réduite, sillonneront la capitale azuréenne début 2019. « Les commentaires aussi changeront. Ils seront scénarisés, pointe Ludovic Raes. Ils sont en train d’être écrits avec des illustrations sonores pour mettre en scène les monuments. » Musique et bruitage s’adapteront au public : à leur langue et à leur âge. « Il y a aura une option enfant », annonce-t-il.

Pour monter à bord, il faudra s’acquitter d’un ticket de 10 euros, comme avec l’ancien train. Et comme avant, il traversera les hauts lieux du tourisme niçois sur 9 kilomètres, avec 25 rotations tous les jours de l’année. Pour remettre le petit train de Nice sur les rails de l’écologie.