Nice: Un artiste fait «vider son sac» pour faire des œuvres d’art

SCULPTURE L’Azuréen Fred Allard immortalise les objets du quotidien…

Mathilde Frénois

— 

Fred Allard et ses sacs.
Fred Allard et ses sacs. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • Le footballeur brésilien Neymar a confié ses objets fétiches à Fred Allard.
  • L’artiste niçois a figé sa médaille d’or olympique et ses crampons dans la résine.

Que cache l’intérieur d’un sac ? Entre objets personnels, produits de grande consommation et pièces de luxe, les besaces révèlent notre vie privée. L’artiste niçois Fred Allard immortalise ces petits biens qui font notre quotidien. Il enferme montres, bouteilles de parfums, cannettes de soda, écouteurs ou sucettes dans des sculptures en résine de cristal pour les figer. Les objets du quotidien deviennent ainsi œuvres d’art.

« A travers ma technique et ma sensibilité, je raconte notre société, explique Fred Allard dans son atelier de Saint-Laurent-du-Var. Dans les sacs, on retrouve plein de symboles. Notre société de consommation de masse est remplie d’addictions. » Les sculptures de l’Azuréen débordent de bonbons, de sodas, de barres chocolatées. Mais aussi de sacs et de parfums de luxe.

« J’aime les mélanges »

« J’adore autant le packaging de cette consommation de supermarché que les objets de luxe, poursuit-il. J’aime les mélanges. Ils montrent toutes les facettes de notre identité. »

Les sacs de Fred Allard renferment les objets du quotidien.
Les sacs de Fred Allard renferment les objets du quotidien. - M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Dans son propre sac, Fred Allard a sélectionné une montre de famille, un feutre, une bombe pour taguer, une broche et une pochette Yves Saint-Laurent.

Le sac de Neymar

Des crampons, des écouteurs, sa médaille d’or des JO. Ce sont, entre autres, les objets qu’a confiés le footballeur Neymar. Son sac sera vendu au profit de son association d’aide aux enfants brésiliens.

Une fois minutieusement choisis, ces cinq objets sont assemblés telle une composition dans un sac. Peints et customisés, le sac et les accessoires sont enrobés de résine de cristal, avant de peaufiner la sculpture. Vendues entre 9.000 euros et 150.000 euros, les œuvres de Fred Allard rejoindront la foire d’art contemporain de Miami en décembre. Au pays de la consommation…

View this post on Instagram

#balenciaga #fashionweek #fashionblogger #bag #artbasel

A post shared by Fred Allard (@atelier_fred_allard) on