Illustration d'un guichet SNCF
Illustration d'un guichet SNCF — F. Dufour/ AFP

TRANSPORTS

Côte d'Azur: Ils se battent contre la suppression des guichets dans certaines gares

Six haltes de l'est des Alpes-Maritimes sont concernées à partir du 1er décembre...

« L’absence d’un guichet, ça veut dire plus aucun moyen de payer avec des billets, mais aussi plus d’assistance pour les scolaires ou les touristes. C’est un comble pour des voies de chemin de fer communes avec l’Italie ». Laurence Sarfati, du comité de sauvegarde de la ligne Nice-Cuneo, ne décolère pas.

A compter du 1er décembre, les guichets d’information et de vente de six gares de l’est des Alpes-Maritimes devraient être supprimés. A Carnoles, Menton-Garavan, Villefranche-sur-Mer, mais aussi à La Trinité, Sospel et Tende, sur la ligne Nice-Tende, la SNCF aurait ainsi décidé de ne plus envoyer de personnel d’accueil.

Manifestation et pétitions

Dans ces haltes-là, les clients devront utiliser les bornes automatiques ou acheter leur billet en ligne. La nouvelle, communiquée il y a peu aux cheminots, a déclenché un lever de boucliers des usagers comme des élus. Une manifestation a réuni plus de 200 personnes samedi à Nice et près de 4.000 pétitions ont été signées.

« Il va même y avoir une restriction des horaires dans d’autres gares », avance Laurence Sarfati, qui espèce l’ouverture rapide d’un dialogue « qui aurait dû avoir lieu avant ces décisions ».

«Contexte d’érosion du nombre de billets vendus en guichets»

Le président de la région Paca, financeur du TER, a lui aussi « dénoncé l’absence de la moindre concertation ». Dans un « contexte d’érosion du nombre de billets vendus en guichets, l’avenir de la distribution des titres de transport doit être revu », mais « une solution consensuelle doit pouvoir être trouvée », a déclaré Renaud Muselier.

Sollicitée dimanche, la direction régionale de la SNCF n’était pas en mesure de répondre à nos interrogations. En attendant, certaines communes préfèrent prendre les devants.Vendredi, le conseil municipal de Cagnes-sur-Mer a voté une motion pour demander à la SNCF de « confirmer que la gare du Cros-de-Cagnes n’est pas concernée par un plan de fermeture » et de « maintenir le guichet avant toute concertation avec les usagers et les élus ».