Nice: Pour eux, la rentrée, c'est sans cahier et autour de platines

FORMATION A l’école DJ network, qui vient d’ouvrir à Nice, les cours sont dispensés pour former des apprentis DJ…

Fabien Binacchi

— 

Alexandre Balducelli et Roland Revel-Pol-Simon ont fait leur rentrée à l'école DJ Network
Alexandre Balducelli et Roland Revel-Pol-Simon ont fait leur rentrée à l'école DJ Network — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • L’école DJ Network vient d’ouvrir à Nice, il s’agit de la sixième de France.
  • Elle propose deux formations : DJ producteur et Musique assistée par ordinateur (MAO).
  • « Ils ne seront pas tous des stars, relativise Jean-Pierre Goffi, le directeur. Mais le métier offre beaucoup de débouchés. »

Alexandre Balducelli vient juste de faire sa rentrée. Comme des centaines de milliers d’autres étudiants. A quelques différences près. Dans son sac, pas de trousse ni de cahier, juste un ordinateur. Et sur son bureau, des platines.

Le Varois de 18 ans va apprendre le métier de DJ. « C’est ce que j’ai toujours voulu faire. J’aimerais faire des tournées dans les festivals, voyager », explique le jeune homme qui va être formé à l’école DJ Network, toute juste ouverte à Nice.

« Pas tous des stars »

« Ils ne seront pas tous des stars, relativise Jean-Pierre Goffi, le directeur. Mais le métier offre, surtout sur la Côte d’Azur, beaucoup de débouchés essentiellement via des sociétés d’événementiel. » L’établissement de formation, déjà implanté dans cinq autres villes de France (Paris, Lyon, Bordeaux, Nantes et Montpellier), a déménagé de Cannes pour faciliter la recherche de logements pour ses étudiants notamment.

Certains viennent de loin. Ce n’est pas le cas de Roland Revel-Pol-Simon alias DJ Art-winder, 22 ans, de Mougins. « Je suis DJ à mon compte depuis trois ans. J’interviens pour des mariages, des anniversaires. J’avais envie de me professionnaliser », explique-t-il.

Une formation pour un équivalent BTS

L’école dispense deux formations, chacune sur un an (comptez 7 000 €) : DJ producteur et Musique assistée par ordinateur (MAO). La première offre un niveau Bac + 2 (DJ producteur musiques actuelles, RNCP niveau 3, équivalent BTS), la seconde devrait être aussi reconnue par l’Etat.

« On leur propose un apprentissage clé en main, vante Sébastien Vinciguerra, formateur principal de la filière DJ producteur. Ils apprennent à mixer, à programmer et à travailler sur des designs sonores. »

 

DJ, un métier comme un autre, avec ses écoles et son diplôme