Nice: Un réseau qui avait importé plus d'une tonne de cannabis démantelé

ENQUETE Au total, les enquêteurs estiment que sur les trois à quatre derniers mois, ce réseau a importé plus d’une tonne de résine de cannabis...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration de cannabis.
Illustration de cannabis. — AFP

Ils auraient importé plus d’une tonne de cannabis dans les derniers mois pour alimenter le trafic dans le quartier sensible de l’Ariane, à Nice. Quatre hommes et une femme âgés d’une trentaine d’années ont été arrêtés a appris ce samedi l'AFP de source policière, confirmant une information de Nice-Matin.

Les membres de ce réseau d'importation, arrêtés mercredi, doivent être présentés ce samedi à un juge d’instruction en vue d’une mise en examen pour importation de produits stupéfiants.

Plus d’une tonne de résine de cannabis importée

L’enquête de la brigade des stupéfiants de Nice avait démarré il y a plusieurs mois quand les limiers ont détecté des allers-retours « de manière très soutenue », selon les enquêteurs, entre la France et l’Espagne, selon un mode opératoire classique de go-fast.

Le démantèlement a été rendu possible quand les enquêteurs ont repéré le départ d’un convoi de Nice. Trois des auteurs présumés ont été interpellés à leur retour, à différents péages de l’autoroute, en possession de 132 kg de résine de cannabis. Simultanément, deux autres interpellations ont eu lieu dans la cité, permettant de confisquer 3 kg supplémentaires de marchandise, notamment dans un bar appartenant à l’un des mis en cause et qui servait de lieu de revente.

Au total, les enquêteurs estiment que sur les trois à quatre derniers mois, ce réseau monté par « une famille connue de l’Ariane », selon la même source, a importé plus d’une tonne de résine de cannabis issu de la production marocaine.

>> A lire aussi : La cocaïne déferle sur la France, alerte la police judiciaire

>> A lire aussi : Condamné le matin, il est arrêté l'après-midi pour trafic de drogue