Nice: Ils se prennent pour Robins des bois à l'Archery fighting

LOISIR La première salle de la Côte d’Azur de ce jeu à base d’arcs et de flèches vient d’ouvrir à Nice…

Mathilde Frénois

— 

Flèches en mousse, casques et protections sont obligatoires pour jouer à l'archery fighting.
Flèches en mousse, casques et protections sont obligatoires pour jouer à l'archery fighting. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • L’Archery fighting est un jeu qui mêle stratégie et dépense physique.
  • Il est possible de jouer une heure pour 20 euros par personne.

Le local est bien loin de la verdure de la forêt de Sherwood. Et l’accoutrement est beaucoup plus moderne que ceux de la légende. Pourtant, Nicolas se prend bel et bien pour Robin des Bois. Cet après-midi de septembre, il est venu tester « le premier Archery fighting de la Côte d’Azur ». La salle Hominum, 19, rue Miollis à Nice, a importé le concept pour 20 euros de l’heure.

« C’est le principe du laser game ou du paintball, explique le fondateur, Benoît Benedetti. Deux équipes s’affrontent avec des arcs et des flèches. Quand un joueur est touché, il sort du terrain. Ses coéquipiers doivent viser des cibles pour le libérer. »

« Jeu de stratégie »

Dans la salle de 120 m2, des structures gonflables permettent aux joueurs de se cacher et d’éviter les flèches. « C’est assez sportif, souffle Nicolas. C’est un jeu de stratégie dans lequel on a peur et où doit se cacher pour ne pas se faire tirer dessus… »

Mais, contrairement à Robin des Bois, aucun risque pour les joueurs niçois. Les flèches sont en mousse, les adversaires équipés de casques de sécurité et de protections aux avant-bras. Pour s’amuser à la guerre sans risquer sa vie.

>> A lire aussi : Assiettes, télé, grille-pain... Au Dégommoir, il est possible de tout casser pour se défouler