Eric Ciotti et Christian Estrosi
Eric Ciotti et Christian Estrosi — DOMINIQUE FAGET / AFP

FISCALITE

Nice: Guerre d’annonces au sujet des impôts, la rivalité Estrosi-Ciotti enfle

Quelques minutes avant une annonce de baisse de taxe au niveau du département des Alpes-Maritimes, la mairie de Nice a aussi dévoilé une diminution « surprise »…

  • Estrosi a annoncé une baisse de la taxe sur le foncier bâti à Nice qui compensera, au moins pour les Niçois, la création de cet impôt au niveau métropolitain.
  • Dans le même temps, Charles-Ange Ginésy et Eric Ciotti ont détaillé « la première baisse d’impôt à l’échelon départemental depuis 17 ans ».

Annonce contre annonce. Christian Estrosi et Eric Ciotti continuent leur guéguerre. Et ce jeudi, c’est sur le terrain de la fiscalité locale que la joute a eu lieu. Quatre minutes seulement avant le début d’une conférence de presse où l’ex-président du conseil départemental et son successeur, Charles-Ange Ginésy, annonçaient une baisse des taxes, le maire de Nice, par l’entremise de Nice-Matin, lui a grillé la politesse.

Dans un article intitulé « Surprise : Christian Estrosi annonce une double baisse des impôts locaux » et même mis en Une par le site du quotidien régional, l’élu a dévoilé ses propres ristournes. Au programme : une diminution de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM), soit « un gain total de 20 millions d’euros pour les habitants de 49 communes de la métropole » dès 2019, vante-t-il au quotidien régional.

«Une insulte à l'intelligence des électeurs»

Mais aussi une baisse de la taxe sur le foncier bâti à Nice qui compensera, au moins pour les Niçois, la création de cet impôt au niveau métropolitain, il y a seulement quelques mois par le même Christian Estrosi. Une décision qui avait alors déclenché les railleries d’Eric Ciotti. Sollicitée par 20 Minutes, la ville de Nice n’a pas souhaité communiquer davantage sur ces nouvelles annonces «surprises» donc.

Dans l'opposition en tout cas, la nouvelle a déjà été commenté. «Cette baisse, que nous aurions applaudie si elle avait été le fruit d'une gestion rigoureuse, intervient en effet après de multiples hausses successives et un endettement record. Elle n'a aucune logique si ce n'est celle d'un électoralisme éhonté et d'une course à l'échalote fiscale avec Eric Ciotti» a réagi le premier secrétaire du PS des Alpes-Maritimes. Xavier Garcia parlant d'«une insulte à l'intelligence des électeurs».

« La première baisse d’impôt à l’échelon départemental depuis 17 ans »

Pendant ce temps, Charles-Ange Ginésy et Eric Ciotti détaillaient « la première baisse d’impôt à l’échelon départemental depuis 17 ans ». « Nous proposerons au vote de l’ensemble des conseillers départementaux une baisse d’impôt au travers de la taxe foncière sur les propriétés bâties avec un taux de 11,80 % contre 12,42 % actuellement », a expliqué le patron du département flanqué de son président de la commission des finances.

Christian Estrosi et Eric Ciotti se livrent à une bataille pour se disputer le leadership dans les Alpes-Maritimes. Le second a officialisé sa candidature pour chiper au premier la présidence des Républicains dans le département. Un vote des militants est prévu les 13 et 14 octobre.

>> A lire aussi : Candidat à la présidence LR dans les Alpes-Maritimes, Ciotti marche sur les plates-bandes d'Estrosi