Côte d'Azur: Au dessus de Nice, un pont menace de s'écrouler

SOUS SURVEILLANCE Le conseil départemental des Alpes-Maritimes, qui gère cet ouvrage d'art, a mis en place une interdiction de circulation pour les poids lourds sur ce pont avant même l'effondrement du viaduc de Gênes...

Fabien Binacchi

— 

L'ouvrage d'art a été fragilisé par une rupture de canalisation
L'ouvrage d'art a été fragilisé par une rupture de canalisation — Département des Alpes-Maritimes
  • Depuis plusieurs jours, et avant l’effondrement du pont de Gênes, les poids lourds de plus de 7,5 tonnes ont l’interdiction formelle d’emprunter le pont de Casterino.
  • Une fuite d’eau a fragilisé la structure, qui va être soumise à des tests.
  • Dans les Alpes-Maritimes, deux ponts ont été fermés puis reconstruits en 2011 et 2012.

Depuis plusieurs jours, les poids lourds de plus de 7,5 tonnes ont l’interdiction formelle de l’emprunter. Sur la D91, en grimpant dans les Alpes-Maritimes, le petit pont qui enjambe le torrent de Bieugne, sur la route de Casterino, a été placé sous étroite surveillance.

L’ouvrage d’art de 37 mètres de long, construit à l’époque où la zone appartenait encore à l’Italie, menacerait de s’écrouler. La construction, sur laquelle d’importantes fissures étaient déjà visibles depuis de nombreuses années, vient d’être encore fragilisée.

Des «témoins» sur les parois et un test strictement encadré

« Une canalisation d’eau potable qui passe à l’intérieur s’est rompue dans une des culées [les fondations construites sur les deux rives d’un pont]. Un arrêté d’interdiction de circulation a été décidé immédiatement en attendant de pouvoir évaluer les dégâts », pointe Marc Javal, le directeur général adjoint des services techniques au département des Alpes-Maritimes. Une mesure prise début août, avant le drame de Gênes, mais qui depuis inquiète dans cette vallée fréquentée par les touristes en été.

Mardi, des agents du conseil départemental sont venus placer des témoins un peu partout sur l’ouvrage. Le but ? Mesurer d’éventuelles modifications de la structure au passage de véhicules imposants. Un test strictement encadré avec des camions devait être organisé ce mercredi mais a dû être ajourné. « D’ici la fin de la semaine, nous devrions être en mesure de savoir si le pont a été impacté par cette fuite d’eau », indique le responsable.

Deux ponts fermés puis recontruits dans le département

L’ouvrage de Casterino est classé « 2E ». Une nomenclature permet de classer chaque pont. Le chiffre, de 1 à 3 représentant leur état de vétusté (3 étant le plus problématique), est assorti d’une lettre. « E » signifiant « évolutif » ou « U » pour « travaux à réaliser ». Dans les Alpes-Maritimes, 21 des 918 édifices gérés par le département sont « 3U ». En 2011 et 2012, deux ont été totalement fermés à la circulation puis reconstruits.

Avant l’effondrement du viaduc de Gênes, qui a coûté la vie à 43 personnes, un rapport commandé par le ministère des Transports dressait un constat alarmant : 840 ponts sur les 12.000 gérés par l’Etat sont « potentiellement dangereux » et menaceraient de s’effondrer.

>> A lire aussi : Pont effondré à Gênes, quel impact pour les professionnels du tourisme dans le Sud-Est de la France?