VIDEO. Nice: Hugo Lloris de retour au pays natal

A LA MAISON Trois jours après avoir gagné la Coupe du monde, le gardien de but et capitaine des Bleus Hugo Lloris est rentré à Nice. Pour la plus grande joie des Niçois et des supporters...

Alexandra Segond

— 

Le goal et capitaine des Bleus Hugo Lloris, tout sourire pendant une conférence de presse à Nice, le 18 juillet 2018.
Le goal et capitaine des Bleus Hugo Lloris, tout sourire pendant une conférence de presse à Nice, le 18 juillet 2018. — © VALERY HACHE / AFP

Une nouvelle occasion de fêter la victoire. Ce mercredi, rapporte Nice-Matin, le capitaine des Bleus s’est offert un retour à Nice, sa ville natale. Une fête a en effet été organisée dans le Vieux-Nice en son honneur.

Pas de bain de foule cette fois-ci : pour des raisons de sécurité, Hugo Lloris a salué les supporters depuis le balcon de l’hôtel de ville, où il a été reçu dès 15h30. En attendant le capitaine de l'Equipe de France de football, les supporters ont pu revivre les moments forts de la Coupe du monde. Et pour ceux qui n'ont pas pu être de la partie, 20 Minutes revient en tweets sur le retour de la star locale.

L’inévitable conférence de presse d’abord…

Tout sourire, le joueur de l’équipe de France avoue quand même qu’il a du mal à réaliser les choses avec son équipe. Avant de laisser éclater sa fierté : « Rajouter cette 2ème étoile ça ne fait que confirmer que la France est une grande nation de football ! », rapporte ainsi @AgenceComeback.

Toute une ville (et pas que) impatiente et heureuse…

Les Niçois, supporters ou les simples touristes chanceux qui se sont trouvés là ont pu revoir les moments forts de la Coupe du monde grâce à des écrans géants. Bouillants d’impatience, il s’agit aussi pour certains de se remémorer les débuts du gardien désormais champion du monde : « Lloris à Nice, je savais déjà ça allait être un très grand. Des années plus tard, il est capitaine des Bleus champion du monde », se félicite ainsi @MorganZuliani1.

Et il est là, ça y est !

« Merci Nice, je vous aime, allez les Bleus et Issa Nissa ! », a clamé Hugo Lloris depuis le balcon de l’hôtel de ville, devant une foule en liesse. Et quoi de plus beau que de clôturer la fête par un clapping et un « qui ne saute pas n’est pas niçois ».