Nice: Le marché aux poissons délocalisé, une pétition lancée

ECONOMIE Les poissonniers et leurs clients souhaitent que les étals retournent à l’intérieur du Vieux-Nice plus rapidement que prévu…

Mathilde Frénois

— 

Une pétition a été lancée à Nice pour que le marché aux poissons retourne dans le Vieux-Nice.
Une pétition a été lancée à Nice pour que le marché aux poissons retourne dans le Vieux-Nice. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • Depuis neuf mois, le marché aux poissons a quitté la place Saint-François pour l’extérieur du Vieux-Nice, la place Toja.
  • Une pétition a été lancée pour sauvegarder son emplacement.

Il est frais leur poisson. Mais il se vend mal. Une baisse du nombre de clients qui ne serait pas due à la qualité de la marchandise, à en croire les poissonniers, mais à leur emplacement. Depuis neuf mois, leurs étals ont quitté la place Saint-François pour la place Toja. La faute aux travaux. Le chantier aujourd’hui terminé, ils ne sont pas de retour dans l’enceinte du Vieux-Nice. Une pétition a été lancée pour sauver ce traditionnel marché aux poissons.

Michel a étendu sur la glace des sars, des sardines, des anchois. « Je suis poissonnier depuis 1968, dit-il fièrement. Mes parents étaient déjà là en 1930. » Là, pas exactement. Pas entourés des voitures et du tram mais sur une place de la vieille ville, avec sa pompe et ses goélands. « Ça fait déjà neuf mois que l’on subit le bruit, la pollution, le soleil, le vent, râle Michel. Une partie de nos clients sont des personnes âgées qui ne viennent pas jusqu’ici pour faire leurs courses. C’est une tradition qui se perd. »

« Un marché, c’est vivant et ça crée du lien entre les gens. »

Le commerçant estime à 30 % la perte de son chiffre d’affaires. Alors, il a rajouté une pétition entre deux poissons. « Les poissonniers transmettent leurs bancs de génération en génération. Ils participent depuis toujours à la sauvegarde de la culture niçoise et de ses traditions, énonce le texte. La place Saint-François est connue au-delà des frontières pour son marché aux poissons qui mérite d’être valorisé et préservé pour les générations futures. »

Comme 3.000 personnes, Jean a signé la pétition. Ce Niçois vient « tous les matins » : « La place Saint-François est devenue une place morte, regrette-t-il. Un marché, c’est vivant et ça crée du lien entre les gens. »

Inaugurée le 10 juin, la place Saint-François et son nouveau pavage vont faire l’objet d’études tout l’été par la ville de Nice sur son accès pour les riverains, les horaires de livraison et l’installation de terrasses pour les commerces notamment. « C’est au terme de cette observation, donc au début de l’automne, que nous regarderons si le marché aux poissons réintégrera la place, avec des obligations d’hygiène et de propreté renforcées », a affirmé le maire LR de Nice Christian Estrosi lors de l’inauguration. Les poissonniers devront donc patienter encore tout l’été hors des murs frais du Vieux-Nice.