Grasse: Une étudiante transforme un parfum en pâtisserie

GASTRONOMIE Marie Grammatico a travaillé le trompe l’œil du Nina Ricci, tant sur le goût qu’au visuel…

Mathilde Frénois

— 

Le gâteau est le parfait trompe l'œil d'un parfum.
Le gâteau est le parfait trompe l'œil d'un parfum. — M. Grammatico
  • L’étudiante a transformé le parfum de son adolescence : un Nina Ricci.
  • Elle s’est fait aider d’un pâtissier grassois.

Ce parfum-là, Marie Grammatico le porte depuis son adolescence. Un Nina Ricci à l’odeur « pomme d’amour » qui lui rappelle la douceur de ses 14 ans. L’étudiante grassoise en chimie a alors voulu le croquer, le dévorer. Comme le gâteau n’existait pas, elle s’est alliée à un artisan pour créer ses propres pâtisseries, saveur Nina Ricci.

« J’ai toujours été intéressée par le parallèle entre la cuisine et les parfumeurs, explique Marie Grammatico, 20 ans. Le goût et l’odorat sont liés. La comparaison entre les deux est intéressante. »

Un parfait trompe-l’œil

Marie Grammatico, étudiante niçoise, est passionnée par la parfumerie.

Une fois passée derrière les fourneaux, Marie Gramaticco essaie de rester fidèle aux notes de son parfum : vanille, fruit rouge, praline et citron. « Ce gâteau, c’est un biscuit citron et une crème fraise des bois avec de la vanille bourbon. Par-dessus, on vient déposer une meringue à la rose et une crème pralinée et fève de tonka, reprend Serge Noël, artisan-pâtissier qui a épaulé l’étudiante. Le tout est renfermé dans une coque en sucre. »

C’est que le gâteau est aussi un parfait trompe-l’œil : bouchon, petite feuille en argent. Tout y est et tout se mange. Ce flacon en sucre, le pâtissier aimerait bien le commercialiser dans sa boutique. Mais avant, il a été exposé au premier salon des parfums de niche à Grasse, début juin.

« J’aimerais faire d’autres créations, mais il faut bien choisir le parfum : une odeur trop forte comme le jasmin peut couvrir les autres goûts », met-elle en garde. En attendant, l’étudiante de Grasse a présenté sa première pâtisserie lors du concours d’une école de parfumerie. Marie Grammatico rêve de devenir parfumeuse, pour passer des rayons de la pâtisserie à ceux de la parfumerie.

>> A lire aussi: Des parfums sur-mesure pour se souvenir des bons moments fabriqués à Grasse