Nice: Dieudonné se produit dans son château, la propriétaire l’accuse d’avoir causé 5.000 euros de dégâts

POLEMIQUE Elle assure également avoir été trompée par la production qui a réservé sa bâtisse «pour une pièce de théâtre classique»...

F.Bi.

— 

L'humoriste controversé a révélé le lieu de la représentation seulement une heure avant
L'humoriste controversé a révélé le lieu de la représentation seulement une heure avant — M.Libert/20 Minutes
  • Dieudonné s'est produit dans le jardin d'une bâtisse de la Côte d'Azur samedi soir.
  • La propriétaire des lieux accuse les organisateurs d'avoir causé des dégâts.
  • Elle demande réparation.

Elle est particulièrement remontée contre Dieudonné. Nadèje de Vanssay Le Lédan, la propriétaire du Château de Vaugrenier, à Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), où s’est produit samedi soir l’humoriste plusieurs fois condamné, se dit trompée par les organisateurs du spectacle. Pire, elle les accuse d’avoir détérioré sa propriété.

Jointe par France bleu azur, la patronne de la bâtisse indique avoir signé un contrat avec une société d’événementiel « pour une pièce de théâtre classique ». Ce n’est qu’une fois la scène et le public installé qu’elle aurait découvert qu’il s’agissait de Dieudonné.

L’humoriste controversé, qui avait annoncé sa date « niçoise » plusieurs jours auparavant, n’a révélé le lieu exact de la représentation, finalement situé à quelques kilomètres de la capitale azuréenne, qu’une heure avant son lancement.

Un pré utilisé comme un parking

Mais ce qui courrouce encore plus Nadèje de Vanssay Le Lédan, c’est que les 600 spectateurs (au lieu des 300 annoncés) auraient causé des dégâts dans le parc de son château, relève aussi Nice-Matin.

Un pré a notamment été utilisé comme un parking. Et la facture des réparations s’élèverait, selon la propriétaire, à 5.000 euros alors que la location lui aurait rapporté 2.000 euros. Nadèje de Vanssay Le Lédan demande réparation à Dieudonné et aux organisateurs.

« Ils ont laissé des détritus partout, des mégots… Il va y avoir de gros travaux de remise en état qui vont coûter fort cher. Je demande qu’ils assument le coût de la remise en état des prairies, des plates-bandes fleuries et de l’arrosage automatique qui a été détérioré et qui venait d’être installé », a-t-elle expliqué à la radio avant de menacer de porter plainte.