Nice: Des maths à 4h du mat'? Un espace de co-learning de l'université est ouvert 24h/24

REVISIONS Les étudiants peuvent y travailler non-stop... 

Mathilde Frénois

— 

L'espace de co-learning est ouvert non-stop pour les étudiants à Nice.
L'espace de co-learning est ouvert non-stop pour les étudiants à Nice. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • Deux grands open-spaces, cinq « box de travail en groupe », une salle de formation et un coin détente accueillent jusqu’à 82 personnes dans 300 m2.
  • Près de 400 étudiants ont récupéré leur badge pour venir étudier de jour comme de nuit.

C’est plutôt l’heure où l’on revient de boîte de nuit. Ou bien celle de se blottir dans les bras de Morphée. Quatre heures du matin sur le campus Valrose, c’est aussi le temps de plonger dans ses révisions.

L’université Côte d’Azur, en collaboration avec le Crous Nice-Toulon et le service de documentation, vient d’ouvrir le « co-learning », « un espace de travail en autonomie ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ».

Du mobilier sur roulettes

Deux grands open-spaces, cinq « box de travail en groupe », une salle de formation et un coin détente accueillent jusqu’à 82 personnes dans 300 m2. « Le mobilier est sur roulettes, fait remarquer Emmanuelle Beauville, responsable adjointe de la bibliothèque universitaire. Les étudiants peuvent ainsi réorganiser les espaces comme ils le souhaitent, se les approprier. »

>> A lire aussi : La bibliothèque ouverte jusqu'à minuit, les étudiants jouent les prolongations

C’est sur l’une de ces tables montées sur roulettes qu’Hugo et Théo révisent leurs cours de médecine en tête à tête. « C’est plus calme qu’à la BU, plus sympathique qu’à la maison », reconnaissent les deux étudiants qui ont prévu de repartir vers minuit.

Ni lit ni frigo

Tristan est déjà resté travailler à l’espace de « co-learning » jusqu’à « 1 h ou 2 h du matin » : « Ici, pas de tentations, dit-il. Alors que chez moi, il y a le lit et le frigo. » Et sur le campus de Valrose, il y a surtout sa camarade de promo Lucile pour lui expliquer les points obscurs des cours de première année de médecine.

Comme Hugo, Théo, Tristan et Lucile, 400 étudiants ont récupéré leur badge pour venir étudier de jour comme de nuit.