Côte d'Azur: Age, parité, activité... Les 163 maires des Alpes-Maritimes au microscope

SOCIOLOGIE Un étudiant azuréen à Sciences Po a mené une enquête inédite sur ces élus...

Fabien Binacchi

— 

Illustration d'un panneau indiquant une mairie
Illustration d'un panneau indiquant une mairie — Gil Michel / SIPA
  • La moyenne d’âge est de 63 ans et 4 mois dans les Alpes-Maritimes.
  • Les retraités sont cependant surreprésentés parmi les maires du département.
  • Seules 15,9 % des maires sont des femmes.
Le Cagnois Tim Laurence

Qui sont les 163 maires des Alpes-Maritimes, élus ou réélus en 2014 ? À deux ans des prochaines élections, Tim Laurence, un Cagnois de 20 ans, étudiant à Sciences Po Lille, a compilé les données disponibles « et jamais complètement exploitées » sur le site du gouvernement.

Il s’est penché sur plusieurs autres départements, notamment celui du Nord. Le but ? Tirer un portrait inédit des mairies et surtout déterminer si les élus sont « en phase avec la population » qu’ils représentent.

>> A lire aussi : Les maires du Nord s'appellent Michel ou Alain et ils ont 64 ans

Selon Tim Laurence, « cette étude permet de s’interroger sur la réprésentativité des élus et éventuellement de promouvoir une meilleure représentativité de ces derniers »… au prochain scrutin. Morceaux choisis.

Des maires, en moyenne, moins âgés qu’ailleurs en France

La plus jeune, Charlotte D’Intorni (Rimplas), a 32 ans. Le plus âgé, Angelin Buerch (Bairols), va souffler 87 bougies en avril. Un très grand écart mais en moyenne, et ça peut être une surprise, l’âge des maires de la Côte d’Azur, 63 ans et 4 mois, est légèrement inférieur à celui des élus de toute la France. De six mois.

(Mais quand même) beaucoup de retraités

Ils occupent quatre des cinq premières places dans le top des catégories socioprofessionnelles des maires azuréens.

Les édiles retraités (salariés privés, artisans-commerçants-chefs d’entreprises, enseignement et autres), soit 44 personnes sur 163, sont « surreprésentés » dans le département, note Tim Laurence.

La parité (très) très peu respectée

Six Jean-Paul, six Michel, cinq Gérard… mais aucun prénom féminin dans le top 10 des prénoms des maires du département.

>> A lire aussi : Parité politique, «de graves inégalités» en Europe, du mieux en France

Et pour cause : les Alpes-Maritimes ne comptent que 26 femmes (sur 163) à la tête d’une mairie. Soit 15,9 %. C’est un tout petit moins que la moyenne nationale, qui s’établit à 16,1 %.