Nice: Les fleurs azuréennes (à défaut de vaches) défileront au salon de l'agriculture

FLOWER POWER La production horticole sera regardée sous toutes ses coutures... 

Mathilde Frénois

— 

Le fleuriste-styliste Benjamin Larosa a imaginé les costumes de fleurs.
Le fleuriste-styliste Benjamin Larosa a imaginé les costumes de fleurs. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Elles n’auront pas le voyage dans les pattes. Aucune vache azuréenne ne fera le déplacement jusqu’au Salon de l’agriculture. Mais elles ont trouvé leurs remplaçantes : 6.000 fleurs du cru iront à Paris ce week-end. Et comme leurs homologues à cornes, les plantes seront observées sous toutes les coutures. Les fleurs défileront dimanche sur les costumes de mannequins.

Pour faire monter ses fleurs sur le podium, la chambre d’agriculture des Alpes-Maritimes a dégoté un Azuréen à deux casquettes. Benjamin Larosa a fait ses gammes dans une académie d’art floral avant de devenir styliste. « L’idée, c’est de mettre en valeur les fleurs de la Côte d’Azur lors d’un défilé de six personnages », pointe ce styliste-fleuriste.

>> A lire aussi : Nice: Qui est Benjamin Larosa, le costumier de la comédie musicale «Les Dix Commandements»?

Des strelitzias et des arums

Benjamin Larosa s’est inspiré, avec Annie Cassiot, de la « planète verte Naturia ». « Le prince sera entouré d’orchidées, d’œillets et de lierre », détaille-t-il. La princesse portera, elle, des strelitzias et des arums.

L'un des costumes, paré de fleurs, imaginé par Benjamin Larosa pour le salon de l'agriculture.
L'un des costumes, paré de fleurs, imaginé par Benjamin Larosa pour le salon de l'agriculture. - B. Larosa

« Même si l’horticulture niçoise est en faiblesse due à la pression foncière, au coût de la main-d’œuvre, à une réglementation stricte… elle se défend bien. Être présent au salon de l’agriculture est primordial pour faire connaître nos savoir-faire », estime Michel Dessus, président de la chambre d’agriculture des Alpes-Maritimes, qui comptent une soixantaine d’horticulteurs. Dont certains verront leurs œillets, gerberas et tulipes s’exposer entre les enclos et le foin… de Paris.