20 Minutes : Actualités et infos en direct
SUR LES RAILSCes chantiers ferroviaires vont marquer l'année 2018 en région Paca

Région Paca: Nouveau pont à 40 millions, doublement de voies... Ces chantiers ferroviaires vont marquer l'année 2018

SUR LES RAILSSNCF Réseau investit 227 millions d’euros en 2018 en Paca…
Un chantier sur le réseau ferroviaire
Un chantier sur le réseau ferroviaire  - SNCF Réseau
Fabien Binacchi

Fabien Binacchi

L'essentiel

  • Le chantier de doublement de la voie entre Gardanne et Aix-en-Provence doit démarrer en juillet.
  • Le trafic va être « interrompu 132 heures entre Cannes et Saint-Raphaël ».

En attendant les derniers arbitrages du gouvernement sur le dossier de la Ligne Nouvelle Provence Côte d'Azur, annoncés pour les prochaines semaines, et les éventuels effets du rapport Spinetta, SNCF Réseau poursuit ses investissements en région Paca.

Et augmente même la cadence cette année. « Nous serons à 227 millions d’euros contre 183 en 2017 », présentait ce mercredi Jacques Frossard, le directeur territorial de la branche infrastructures de l’entreprise ferroviaire.

Le remplacement d’un pont dans les Alpes-Maritimes ainsi qu’un vaste chantier sur la ligne Marseille-Gardanne-Aix ont fait monter la note.

Passer à quatre trains par heure entre Marseille et Aix

L’objectif de ce chantier de (très) longue haleine est clair : « passer de trois à quatre trains par heure pour arriver à un total de 100 trains par jour » entre Marseille et Aix-en-Provence, résume le directeur territorial de SNCF Réseau.

Programmé sur quatre ans et pour 180 millions d’euros, le chantier de doublement de la voie entre Gardanne et Aix-en-Provence (sur 3,5 km) doit démarrer en juillet. Avec un impact non négligeable : l’interruption de la circulation sur ce tronçon pendant deux mois.

Encore organisés sur les trois étés suivants, jusqu’en 2021, les travaux occasionneront encore d’autres périodes de coupure, allant de trois à quatre mois, selon les années. Et, hors période de chantier, la vitesse sera également limitée à 40 km/h.

Le chantier prévoit également l’allongement des quais dans trois gares, la création d’une nouvelle halte à Plan-de-Campagne, la suppression d’un passage à niveau à Aix-en-Provence et la refonte complète de la gare aixoise.

Un nouveau pont à 40 millions pour enjamber la Siagne, à Mandelieu

C’est le chantier le plus important des Alpes-Maritimes. Et le plus contraignant aussi. La reconstruction totale du viaduc de la Siagne, à Mandelieu, implique que « le trafic soit interrompu 132 heures entre Cannes et Saint-Raphaël ». « C’est très rare, mais on ne peut vraiment pas faire autrement », explique le responsable.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Après un premier arrêt du trafic du 24 au 26 novembre 2017, plus aucun train ne pourra passer pendant l’opération, programmée du 25 au 31 octobre. Les deux tabliers métalliques de cet ouvrage d’art, construit en 1862, seront changés et les cinq piles confortées.

« Si et seulement si, le vent ne dépasse pas les 80 km/h ces jours-là », prévient Jacques Frossard. Les structures étant déplacées depuis et vers des barges à l’aide de grues. En cas d’impossibilité, ce chantier à 40 millions d’euros serait reporté à avril 2019.

Modernisation lancée sur la Côte Bleue, études en cours entre L’Estaque et Marseille

Premier volet de ce chantier, initié l’an dernier, le confortement des parois rocheuses à la Pointe des fèves et à Méjean devrait être terminé fin février. Et les travaux sur la ligne de la Côte Bleue, dont les infrastructures sont vieilles de 100 ans, devraient (enfin) se poursuivre.

En plus de la remise aux normes d’un passage à niveau, à Sausset-les-Pins, SNCF Réseau prépare une vaste opération de renouvellement des voies entre Martigues et L’Estaque. L'Etat a validé sa participation (10 millions sur un montant global de 35 millions) permettant au projet de démarrer. C’est la bonne nouvelle.

La mauvaise, c’est que ce très vaste chantier, prévu entre 2019 et 2020, impliquera une fermeture totale de la ligne pendant une durée de six mois.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Dans le même secteur, les études, lancées en 2016, pour le doublement de la cadence entre l’Estaque et Marseille, se poursuivent. « Si la réalisation du projet est validée [46 millions d’euros], les travaux se feront à l’horizon 2023 », indique SNCF Réseau.

Sujets liés