VIDEO. Nice: C'est quoi ce ballon dirigeable à pédales au-dessus de la mer?

EXPEDITION Stéphane Rousson, un concepteur niçois, a obtenu le droit de tester son ballon au large de la promenade des Anglais…

Fabien Binacchi

— 

Le ballon mesure 20m de long
Le ballon mesure 20m de long — J. Girardot
  • Stéphane Rousson développe depuis 2003 un ballon dirigeable à propulsion musculaire.
  • Avant une traversée continent-Corse qu’il espère pouvoir boucler à l’automne, le concepteur azuréen a obtenu le droit de tester son engin au large de Nice.

Un ballon de 20 m de long gonflé à l’hélium, propulsé quelques mètres au-dessus de l’eau par des coups de pédale… Si, si, vous avez bien lu ! Cet engin, c’est le Zeppy, et les Niçois pourraient bien le voir progresser sur la Méditerranée ce vendredi.

À 6 h, les indicateurs étaient en tout cas au vert pour que Stéphane Rousson, son concepteur, puisse le tester le long de la promenade des Anglais dans la matinée. Un essai « plaisir » avant une traversée Nice-Calvi, qu’il espère pouvoir boucler à l’automne.

Une première à Nice

Depuis 2003 qu’il travaille sur ce dirigeable « à propulsion musculaire », « pour l’aventure et aussi pour d’éventuelles applications civiles et militaires », le Niçois de 48 ans a pour la première fois obtenu le droit de le tester dans sa ville. Il avait déjà pu faire voler ce Zeppy à plusieurs reprises, ailleurs dans le monde. Et notamment au-dessus de la Manche, en  2008 et  2016.

« Pour pouvoir être présent dans la bande des 300 m de la promenade des Anglais, il a fallu trois ans de démarches administratives avec l’aviation civile, explique ce pilote de ligne de formation. Avec les contraintes de l’aéroport et du trafic aérien. »

>> A lire aussi : Stéphane Rousson en virée sur un «voilier des airs»

Des contraintes très précises

Reste à savoir si les bonnes conditions seront confirmées ce vendredi matin. « Il faut un vent inférieur à 5 km/h. On va croiser les doigts pour que tout se passe bien, expliquait-il en milieu de semaine à Villefranche-sur-Mer, où il s’entraîne depuis plusieurs jours. Nous avons une autorisation qui courre sur deux semaines. Si on n’arrive pas à trouver la bonne fenêtre météo, il faudra attendre au moins l’hiver prochain. »

Stéphane Rousson s'est entraîné à Villefranche-sur-Mer
Stéphane Rousson s'est entraîné à Villefranche-sur-Mer - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Il faudra aussi que les 188 m3 d’hélium pur présents dans le ballon, protégé par une fine couche d’aluminium capable de réfléchir les rayons infrarouges, soit à bonne température pour assurer l’équilibre de l’engin. Que Stéphane Rousson fera avancer en entraînant la chaîne d’un cadre de vélo classique reliée à deux hélices de 3 m de diamètre chacune.

Avec l’impression de voler au-dessus de l’eau.