Nice: En mémoire d'une victime de l'attentat, des étudiants lancent un projet humanitaire... au Brésil

SOLIDARITE Regroupés dans l'association Hope, des étudiants agrandiront un centre pour enfants au Brésil... 

Mathilde Frénois
— 
Sept étudiants azuréens iront au Brésil accomplir une mission humanitaire en mémoire de Camille Murris, victime de l'attentat de Nice.
Sept étudiants azuréens iront au Brésil accomplir une mission humanitaire en mémoire de Camille Murris, victime de l'attentat de Nice. — Hope

Un perroquet multicolore, et une fillette en équilibre sur une balançoire suspendue à ses ailes. C’est le logo qui symbolise désormais la mémoire de Camille Murris. Cette victime de l’attentat de Nice, tuée lors de l’attaque sur la promenade des Anglais le 14 juillet 2016, était engagée dans plusieurs projets humanitaires.

Des étudiants du Skema de Sophia Antipolis ont décidé de reprendre le flambeau. Ils portent un projet qui lui tenait à cœur, à destination des enfants défavorisés brésiliens.

« Camille avait travaillé dans un orphelinat au Pérou et en Argentine, explique Pauline Cheyrouze, 22 ans et responsable du projet. Elle était au Skema et faisait partie de Hope, l’association de l’école. »

​Il y a quelques mois, les parents de Camille Murris ont fait un don à l’association. Avec une condition : que les projets portés correspondent à leur fille, en lien avec les enfants et l’Amérique du Sud. La fondation Espero com Camille est même créée « pour représenter ses valeurs et réaliser un projet humanitaire en son nom. »

Sept étudiants azuréens au Brésil

« Comme le Skema a un campus à Belo Horizonte, nous travaillons avec une association brésilienne spécialisée dans l’agrandissement des lieux pour enfants, détaille Pauline Cheyrouze. Un centre d’accueil avait besoin d’aide car il est très petit. Il accueille 60 enfants et ils n’ont pas d’espace pour jouer. » En juillet, sept étudiants azuréens se rendront au Brésil pour agrandir le rez-de-chaussée de ce centre.

En attendant, un financement participatif a été lancé. « Nous essayons d’atteindre les 5.000 euros avant le 5 mars. Ce fonds complétera les dons pour l’achat du matériel. »

>> A lire aussi : VIDEO. Attentat de Nice: Un film retrace l’expédition menée dans l’Himalaya pour y déposer «86 galets pour l’éternité»

Mais ce n’est pas la première fois que les proches de Camille Murris franchissent les frontières. En juillet dernier, sa mère avait organisé le dépôt de 86 galets, pour les 86 victimes de l’attentat de Nice, sur un sommet himalayen.