Cagnes-sur-mer: Ils développent une ligne de vêtements «coquets» et adaptés aux seniors

TENDANCE Un couple d’Azuréens commercialise des sous-vêtements, des gilets, des chemises de nuit à enfiler facilement…

Mathilde Frénois

— 

Ludmilla Panafieu et Fabien Oulion développent des sous-vêtements, des gilets, des chemises de nuit... facilitant le quotidien des personnes âgées en perte d'autonomie.
Ludmilla Panafieu et Fabien Oulion développent des sous-vêtements, des gilets, des chemises de nuit... facilitant le quotidien des personnes âgées en perte d'autonomie. — Livalys

« Adaptés » et « coquets ». Ce sont les deux adjectifs que veulent associer Ludmilla Panafieu et Fabien Oulion à leurs vêtements. Ces deux Cagnois développent, avec leur entreprise Livalys, des sous-vêtements, gilets et chemises de nuit facilitant le quotidien des personnes âgées en perte d’autonomie.

« Il y a quelques années, ma grand-mère était en maison de retraite. Et ma maman était obligée de découper les vêtements pour les lui enfiler », se souvient le co-fondateur et directeur général de Livalys Fabien Oulion. Faisant le constat qu’il n’existe « pas de vêtements pour seniors hormis les blouses d’hôpital », le couple décide de développer une collection.

>> A lire aussi : Côte d'Azur: Un chercheur de Sophia-Antipolis crée des déambulateurs communicants

Adopté par les aidants

Fabriqués au Canada, les pantalons de Livalys ont de larges ouvertures sur le côté et des scratchs. Les pulls s’enfilent par-devant et sont clipsées avec des boutons-pressions au niveau des épaules. Les brassières s’attachent sur le devant. Tous gardent l’aspect de « vêtements coquets ».

« Ces systèmes permettent aux anciens d’enfiler leurs habits sans qu’ils aient à faire de mouvements et sans lever les bras, pointe Fabien Oulion. Mais on s’est rendu compte que le personnel aidant l’utilise aussi. Ils ont moins de manipulations à faire, peuvent habiller les gens assis et ainsi gagner du temps et avoir moins mal au dos. »

Aujourd’hui, cet ex-agent immobilier et sa compagne, ancienne chef de vente dans l’automobile, commercialisent aussi des capes et des couvertures pour fauteuils roulants. Ils proposent une cinquantaine de références uniquement sur leur site internet, pour un panier moyen de 50 euros par client.