Nice: «Météorite», «geyser»... Mais c'est quoi ce trou géant dans les galets de la promenade des Anglais?

GEOLOGIE Le cratère de cinq mètres de diamètre a fait son apparition ce jeudi sur la plage du Lido…

M. F. et F. B.

— 

Un périmètre de sécurité a été installé
Un périmètre de sécurité a été installé — M.Frénois / ANP / 20 Minutes

Michel a fait un détour « exprès » par la promenade des Anglais. A Nice, juste en face du palais de la Méditerranée, vraisemblablement depuis mercredi matin, un trou de cinq mètres de diamètre (et d’une profondeur encore inconnue) s’est formé sur la plage du Lido, laissant apparaître de l’eau. Ce jeudi après-midi, des galets continuaient à y être avalés.

« C’est soit un volcan, soit un geyser », tente le passant, étonné devant « la régularité du trou ». À côté de lui, Françoise évoque plutôt « une météorite » avant de se reprendre : « Ce serait plus sérieux de penser à un glissement de terrain ou à une canalisation cassée en dessous », dit-elle. Une habitante du quartier trouve une autre explication : « Le tramway passe en souterrain juste derrière. Le sol est creusé et il bouge. Le même phénomène a eu lieu rue de France il y a quelques mois. »

>> A lire aussi : VIDEO. Nice: Un pan entier de la route s'effondre sur le chantier du tramway

Un fontis, un effondrement du sol en surface

Hypothèse que réfute catégoriquement Christian Estrosi sur Twitter. « Pas d’inquiétude, c’est un phénomène naturel qui arrive quatre fois par an et pour les journalistes, non, le tramway n’a pas fait un détour », ironise le maire LR de Nice.

En fait, il s’agit d’un fontis, un effondrement du sol en surface, causé par la déliquescence progressive des terrains porteurs, rectifie la ville. Des phénomènes déjà observés en 2007, 2010 et 2012 « dans des ampleurs variables », selon elle.

Un périmètre de sécurité

« Dans le cas de la plage de Nice, les fontis se produisent lorsque des sols meubles, en l’occurrence du sable, sont surmontés par des terrains plus denses, les galets. Par action de la gravité ou par dissolution due à des remontés de nappes phréatiques ou des circulations d’eaux souterraines, une cavité se crée par effondrement vertical », indique-t-elle aussi, décrivant « des phénomènes naturels imprévisibles ».

Un périmètre de sécurité a été délimité et l’accès à la plage du Lido a été fermé en fin de matinée, en attendant des travaux de comblement de la cavité. Lancés ce jeudi, ils devraient se poursuivent vendredi. Des investigations géophysiques vont être menées.