VIDEO. Nice: Quatre applis testées dans le tramway pour faciliter la vie des usagers

EXPERIMENTATION Les innovations de quatre start-up ont été sélectionnées aux termes d’un appel à projets…

Fabien Binacchi

— 

L’expérimentation est programmée sur douze mois autour de la ligne 1

L’expérimentation est programmée sur douze mois autour de la ligne 1 — F. Binacchi / ANP

  • Quatre start-up ont remporté l’appel à projets NiceTramConnect, lancé par la ville de Nice.
  • Leurs innovations, permettant de faciliter les déplacements mais aussi de faire du tourisme autrement, vont être testées pendant douze mois sur la ligne 1 du tramway.

Un test grandeur nature de ce que pourraient être les transports en commun de demain. Mardi, la ville de Nice a annoncé le résultat de son appel à projets NiceTramConnect et les innovations des quatre start-up lauréates (sur 57 candidatures reçues) vont être expérimentées dès cette année.

>> A lire aussi : Des œuvres d'art, des vidéos en direct et Michael Lonsdale pour «habiller» la ligne 2 du tramway de Nice

Destinées à faciliter les déplacements ou encore à visiter la ville autrement, elles seront testées pendant douze mois sur la ligne 1 du tramway.

Un « bot » pour voyager malin. Les horaires, l’état du réseau, les arrêts ou encore les vélos bleus à proximité… sans application à installer. Facebots fournira ces informations via Facebook Messenger. Un « bot » (contraction de robot), sorte d’intelligence artificielle, les délivrera aux usagers à la demande et en temps réel.

My Vizito, pour découvrir la ville au fil du parcours du tramway. Avec cette appli made in Nice, les rames vont se transformer en bus touristique. My Visito permettra aux visiteurs de se construire un parcours suivant des centres d’intérêt prédéfinis (monuments, musées, gastronomie, etc.) et via des alertes push sur mobile à proximité de chaque arrêt concerné.

Une appli pour visiter en gagnant des cadeaux.  Tramdam invente le tourisme récompensé. Ce jeu va permettre de récolter des « pièces d’or » (en partant à la découverte des trésors de la ville), utilisables pour des achats dans tout un réseau de commerces partenaires.

Anticiper la fréquentation pour mieux voyager. Cette innovation-là ne sera pas visible directement par les usagers. Mais devrait leur être profitable. En compilant des données externes (météo, événements…), Optiflow, développé au sein d'Egis, va permettre à la régie de réguler l’offre.