Transport ferroviaire en Paca: Les Azuréens vont goûter à la concurrence (un peu en avance)

RAIL En plus des trains de la SNCF, les abonnés au TER vont pouvoir embarquer dans les rames de la compagnie italienne Thello…

Fabien Binacchi

— 

Un train de la compagnie Thello.
Un train de la compagnie Thello. — A. GELEBART / 20 MINUTES
  • A partir du 1er février 2018, l’abonnement mensuel au TER Paca devrait permettre, moyennant quelques euros supplémentaires, l’accès aux trains de la compagnie italienne Thello sur la Côte d’Azur.
  • Dans les Alpes-Maritimes, les usagers pestent contre des trains bondés ou irréguliers.
  • La région Paca sera ainsi la première à expérimenter, à une petite échelle, l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire régional, prévu dès 2019.

En conflit avec la SNCF, la région Paca s'était déjà positionnée pour être parmi les premières à ouvrir le transport ferroviaire régional à la concurrence. Une nouvelle perspective qu'elle devrait tester avec un peu d'avance.

A partir du 1er février 2018, moyennant quelques euros de plus chaque mois (pour le parcours Nice-Monaco), les abonnés au TER azuréen pourront, en plus des trains SNCF, embarquer dans ceux de la compagnie italienne Thello.

La SNCF, en situation de monopole, a du donner son accord

« Une délibération sera votée le 15 décembre et nous allons conventionner avec la SNCF. Elle devait donner son accord puisqu’elle détient encore le monopole, a annoncé à 20 Minutes le vice-président du conseil régional délégué aux transports Philippe Tabarot. Cela se limitera au périmètre des Alpes-Maritimes, où la demande était très forte. »

Paca deviendra donc de fait la première région de France à tester, à une toute petite échelle, cette ouverture à la concurrence, qui devrait accélérer dès 2019.

>> A lire aussi : Faut-il ouvrir les TER à la concurrence en Paca?

"Voyager dans de meilleures conditions aux heures de pointe"

La nouvelle ravit en tout cas les usagers qui pestent depuis des années contre des trains bondés. « Thello propose notamment une desserte parfaite de Monaco depuis Nice, vers 8 h », souligne Eric Sauri, le président des Naufragés du TER Grasse-Vintimille.

La compagnie italienne n’offre pas le même service « omnibus » que la plupart des TER (elle ne s’arrête que dans les principales gares) et pas les mêmes fréquences, « mais cela va permettre de voyager dans de meilleures conditions aux heures de pointe », dit encore le président de cette association d'usagers fréquents du rail.

Des trains SNCF de plus grande capacité en plus

D’autant plus que d’autres bonne nouvelles sont arrivées lundi soir au comité de ligne de Nice qui a réuni la région, la SNCF et les usagers. Avec l’allongement des quais à Nice-Riquier et la fin des travaux de la ligne Cannes-Grasse (pour le 10 décembre), les trains à grande capacité Régio2N vont circuler tous les jours en version double rame.

Avec tout ca, « la capacité de la ligne va augmenter d'environ 30 % », affirme Philippe Tabarot.