Prix de l’immobilier à Nice: Les prix montent dans certains quartiers, mais pas encore à l’extrémité du futur tramway

ACHAT D'APPARTEMENT Alors que le marché est reparti à la hausse, 20 Minutes s’est penché sur l’immobilier dans les plus grandes villes de France. A Nice, les prix restent très disparates selon les secteurs…

Fabien Binacchi

— 

Le prix moyen du mètre carré dépasse les 3.900 euros à Nice
Le prix moyen du mètre carré dépasse les 3.900 euros à Nice — ANP / 20 Minutes
  • A Nice, les prix de l’immobilier sont en hausse de 4,5 % sur les douze derniers mois.
  • Si le bord de mer, l’hypercentre et « les Quatre monts » ont pris de la valeur, l’Est de la ville reste accessible.
  • L’Ouest de la ville, bientôt mieux desservi, n’a pas encore été touché par un « effet tramway ».

Les indicateurs sont au vert. « La reprise d’activité s’est confirmée au troisième trimestre », s’est rassuré le président de la FNAIM 06, Frédéric Pelou. Et les prix, qui évoluent au gré de la demande des actifs locaux mais aussi des acquéreurs étrangers, ont augmenté.

Sur les douze derniers mois, la pierre a ainsi regagné 4,5 %, dixit Meilleursagents.com. Selon la plateforme, au 1er novembre, le mètre carré s’y négociait en moyenne à 3.908 € pour les appartements anciens. Avec une très forte disparité entre L’Ariane, le secteur le moins cher, et la colline de Gairaut, le plus onéreux.

La carte des prix de l'immobilier à Nice, quartier par quartier, au 1er novembre 2017
La carte des prix de l'immobilier à Nice, quartier par quartier, au 1er novembre 2017 - Meilleursagents.com

Le centre-ville, les quartiers populaires de l’Est ou l’Ouest, bientôt desservi par les nouvelles lignes du tramway… Quels sont les prix de l’immobilier niçois ?

Le bord de mer, l’hypercentre et « les Quatre monts » ont pris de la valeur

Ce sont les zones où les prix ont augmenté le plus en un an. Les Quatre monts (Boron, Alban, Vinaigrier et chauve, 4.970 € du mètre carré, + 9,7 %), le périmètre « Nice centre Sud intérieur » (4.490€, + 10,8 %) et le bord de mer (4.850 €, + 7,5 %) affichaient le 31 juillet les plus fortes hausses sur douze mois, selon la Chambre des notaires 06.

Les affaires sont notamment reparties sur la promenade des Anglais, où, depuis l’attentat du 14 juillet 2016, les professionnels avaient pu remarquer « une baisse de 25 % du volume des ventes », selon Frédéric Pelou, le président de la FNAIM 06.

>> A lire aussi : Après la baisse des ventes due à l'attentat, les professionnels de l'immobilier azuréens sont optimistes pour 2017

Sur l’axe qui borde la Méditerranée, le plus prestigieux de la ville, certains appartements se négocient à prix d’or, jusqu’à 30.000 euros du mètre carré.

A l’Ouest, pas encore « d’effet tramway » sur les prix

D’ici 2019, elles reliront le port et le centre-ville à tous les quartiers Ouest de la ville, en pleine mutation. Mais les prochaines lignes 2 et 3 du tramway ne semblent pas encore avoir eu d’effets sur les prix dans ces zones.

>> A lire aussi : A Nice, le chantier de la troisième ligne du tramway va (finalement) commencer dès maintenant

Selon des données communiquées par la Chambre des notaires des Alpes-Maritimes, le prix médian du mètre carré à Nice-Ouest était de 3.600 euros au 31 juillet, soit une augmentation de (seulement) 0,6 % en un an.

« Il est trop tôt. Nous mettons en avant ces futures infrastructures face à nos clients, mais ça n’est pas encore leur premier critère d’achat, commente Philippe Zerbib, le directeur de l’agence Cot’Ouest immobilier Sainte-Margerite. Pourtant, il est indéniable que le tramway fera grimper les prix à moyen ou plus long terme ».

Le chantier de la ligne 2 du tramway, près du centre administratif
Le chantier de la ligne 2 du tramway, près du centre administratif - M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Pour l’instant, l’Arénas (2.926 euros/m2) et Saint-Augustin (3.017) restent les quartiers les plus abordables, devant Sainte-Marguerite (4.062) et Saint-Isidore/Lingostière (4.143), d’après les chiffres de Meilleursagents.com.

L’Est reste la zone la moins chère de la ville

Les actifs locaux peuvent encore s’y loger pour pas trop cher. Les secteurs de Cimiez-Est et Riquier-Pasteur restent les moins chers de la capitale azuréenne selon les chiffres communiqués à 20 Minutes par la chambre azuréenne des notaires.

En juillet, le prix médian du mètre carré s’établissait à 3.170 euros dans ces deux zones. Avec des prix moyens, enregistrés par Meilleursagents.com, de 1.699 € pour l’Ariane, 2.585 € à Roquebillière 3.038 €, du côté de Pasteur ou 3.369 € à Saint-Roch.