Alpes-Maritimes: 22 ans de prison pour avoir tué un automobiliste qui croisait sa route

JUSTICE Furieux que personne ne lui vienne en aide après un accident de la route, un homme d’une cinquantaine d’années avait sorti son fusil de chasse…

C.D.

— 

La victime, un employé de supermarché de 50 ans, était au volant de sa voiture.
La victime, un employé de supermarché de 50 ans, était au volant de sa voiture. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

C’est ce qu’on appelle un meurtre sans mobile. La cour d’assises des Alpes-Maritimes a condamné jeudi à 22 ans de réclusion criminelle un homme de 53 ans qui avait tué le 27 décembre 2014 un employé de supermarché âgé de 50 ans, rapporte Nice-Matin. Celui-ci avait eu la malchance de croiser sa route entre Puget-Théniers et La Penne, dans l’arrière-pays niçois.

Quatre coups de feu

Les deux hommes ne se connaissaient pas. Le malheureux hasard les a fait se rencontrer sur la départementale, où l’accusé venait d’avoir un accident sur une plaque de verglas - sa voiture est tombée en contrebas de la route.

« L’homme, ivre et furieux qu’aucun automobiliste ne s’arrête pour lui venir en aide, sort alors son fusil de chasse et tire, semble-t-il au hasard, sur la première voiture qu’il a dans sa ligne de mire », raconte France-3-Provence-Alpes-Côte d'Azur.

« Quatre coups de feu retentissent, poursuivent nos confrères. Au volant, André Vidor, un père de famille de 50 ans, est tué. »

La cour d’assises a prononcé jeudi une peine inférieure aux 30 ans requis par l’avocat général.

>> A lire aussi : Un automobiliste pris à partie et tué en pleine rue à Vitry-sur-Seine