Nice: Une start-up crée des semelles connectées qui vous suivent à la trace

INNOVATION Elles permettent la sécurisation du travailleur isolé…

Mathilde Frénois

— 

Avec la start-up TRAXxs, Denis Audoly implante des semelles connectées aux chaussures de sécurité.
Avec la start-up TRAXxs, Denis Audoly implante des semelles connectées aux chaussures de sécurité. — TRAXxs
  • L’entreprise TRAXxs vient de remporter le premier prix du concours InPulse, du fabricant chinois Huawei.
  • Créée en 2013, elle a vendu plusieurs centaines de paires de ses semelles nommées XSole PTI. Avec son équipe de sept personnes et un recrutement en cours, elle vise des milliers de ventes en 2018

Une chaussure, c’est impossible de l’oublier. Enfilée avant même de franchir le seuil de la porte d’entrée, elle suit son propriétaire à chaque pas de la journée. C’est en se faisant cette réflexion que la start-up TRAXxs a créé des semelles connectées qui se glissent dans les chaussures de sécurité. Créée en 2013 et installée au Business Pôle de Sophia Antipolis, l’entreprise vient de remporter le premier prix du concours InPulse, du fabricant chinois Huawei.

« Un grand nombre de personnes travaillent seules : celles qui inspectent les réseaux, qui nettoient les bâtiments… Et elles n’ont pas de moyens d’alerter si elles sont en danger », constate Denis Audoly, directeur commercial de TRAXxs. Et c’est sous leurs pieds que l’aide pourrait émaner après une chute.

Lancer un SOS

« Avec la position de la jambe, on connaît l’activité du salarié, explique-t-il. S’il est immobile et que son pied n’est pas posé à plat, on considère qu’il y a un danger. » Dans ce cas, la semelle vibre. Le travailleur tape trois fois au sol si tout va bien. Sans réponse de sa part, une alerte est envoyée à l’employeur. Le salarié peut aussi lancer un SOS s’il se sent en danger, via un mouvement latéral du pied.

« On respecte le compromis entre la sécurité et la vie privée. On ne transmet la position de la personne qu’en cas d’alerte », rassure Denis Audoly qui envisage déjà d’autres applications pour les personnes dépendantes et les malades d’Alzheimer. À long terme, on pourrait entreprendre d’insérer cette technologie dans les chaussures du grand public. » TRAXxs suivrait alors le parcours des enfants qui circulent seuls voire des sportifs en relevant leur position, leur nombre de pas et leur vitesse.

>> A lire aussi : Nice: Comment cette application vous aide à trouver chaussure à votre pied