Villes du futur: A quoi ressemblera Nice en 2050?

#2050 A l’occasion des Journées nationales de l’architecture les 13, 14 et 15 octobre, « 20 Minutes » a décidé de se projeter en 2050. Entre science-fiction et perspectives réalistes, à quoi ressembleront nos villes dans 33 ans ?….

Mathilde Frénois
— 
Nice-Ouest deviendra un pôle d'échange multimodal.
Nice-Ouest deviendra un pôle d'échange multimodal. — EPA-Mateoarquitectura
  • La plus grande structure en bois de France sera érigée dans ce quartier de l’ouest de Nice, dans la plaine du Var.
  • Ses travailleurs installeront leurs ordinateurs sur des bureaux-terrasses.

Et si on voyageait les yeux fermés. On grimpe dans un train, un avion, un tram ou un bus pour en descendre à Nice-Ouest. Arrivés dans la plaine du Var, on rouvre les paupières en 2050. A l’occasion des Journées nationales de l’architecture, 20 Minutes imagine à quoi ressemblerait le paysage qui défilerait devant nos pupilles dans 33 ans.

A Nice-Ouest, les parkings gris et les vastes entrepôts ont disparu. A la place, un quartier d’affaires regroupe « les entreprises, des sièges sociaux internationaux et nationaux, des entreprises locales en développement, énumère le directeur général de l’EPA (Etablissement public d’aménagement) Olivier Sassi. Cela va changer la physionomie de ce quartier. » Et à entreprises innovantes, architectures exceptionnelles. Ainsi, la plus grande structure en bois de France s’élèvera dans cette plaine du Var pour accueillir 7.900 m2 de bureaux, du secteur tertiaire à l’univers de la start-up.

Des bureaux-terrasses

Si le paysage changera, les habitudes aussi évolueront. Dans 33 ans, les ordinateurs quittent les open spaces pour… le grand air. A Nice-Meridia, des bureaux-terrasses seront installés sur les balcons afin de profiter de la chaleur de Nice et de ses 2.696 heures d’ensoleillement (voire plus, réchauffement climatique oblige).

Des bureaux en terrasse seront installés à Nice-Ouest.
Des bureaux en terrasse seront installés à Nice-Ouest. - AgNicolasLaisneAsso

C’est en transports en commun que 20 Minutes vous a fait arriver dans ce quartier du futur. Et ce n’est pas un hasard. Déjà occupée par le deuxième aéroport de France, Nice-Ouest sera, en 2050, un véritable pôle d’échanges multimodal. Ce hub comprendra aussi une ligne de tram et une gare SNCF. « Toutes les formes de transport seront en connexion, précise les responsables de l’EPA. Tout sera plus simple, on pourra partir du centre-ville de Nice et se rendre à l’aéroport plus facilement en passant par Nice-Ouest. »

Des médiathèques et des placettes.

« Si ce n’est que du transit, ce n’est pas un quartier. Il faut éviter que Nice-Ouest soit une voie de transit et un endroit où l’on vient simplement travailler et que l’on s’empresse de quitter le soir », met en garde Christine Voiron, professeure de géographie à l’université de Nice. En 2050, elle voit bien à Nice-Ouest l’instauration de « l’urbanité » loin du « quadrillage de voies sans âme » : « L’urbanité, ça se construit autour de lieux de vie. Pas seulement des commerces », insiste-t-elle. Ainsi, les Niçois s’approprieront les médiathèques et les placettes. « Pour se regrouper, il y aura plus de végétation. Ça crée le bien-être et un climat apaisé Chez nous, l’été, on recherche l’ombre, un endroit pour souffler, prendre le temps de discuter avec quelqu’un », explique Christine Voiron.

Il est temps de refermer les yeux et de retourner au 3 octobre 2017. A l’ère où l’on ne va pas se promener à l’Arenas ou à Nice-Meridia pour le plaisir. A l’ère où ce quartier n’est que synonyme de transports et de travail. « Nice-Ouest sera ce que les citoyens veulent qu’elle devienne », assure la professeure en géographie.