OGC Nice: Un supporter niçois veut laisser les téléphones sur la touche

FOOTBALL Selon un Ultra, faire des selfies nuirait à l’ambiance en tribune…

Mathilde Frénois

— 

Les supporters de Nice à l'occasion du tour préliminaire de la Ligue des champions contre l'Ajax, le 26 juillet 2017.
Les supporters de Nice à l'occasion du tour préliminaire de la Ligue des champions contre l'Ajax, le 26 juillet 2017. — BEBERT BRUNO/SIPA
  • Fred anime une page Facebook consacrée aux fans du Gym.
  • Ce supporter veut bannir les smartphones de la tribune Ultra Populaire Sud.

Il est déjà interdit sur les marches du Festival de Cannes. Le selfie sera-t-il contraint de rester à l’extérieur de la tribune Populaire Sud de l’ Allianz Riviera ?

C’est la volonté de Fred. A 19 ans, cet Ultra niçois gère la page Facebook OGC Nice Fans, suivie par plus de 11.000 personnes. « Les téléphones, ça casse l’ambiance, affirme-t-il. Quand on est dans une tribune Ultra, on chante. Il faut que les joueurs entendent qu’on les encourage. » Pourtant, le Gym incite ses supporters à être présents sur les réseaux sociaux, à grand renfort de hashtags, de photos et d’applis pour commander des repas. A l’Allianz Riviera, il est même possible de se connecter au wifi.

« Chanter et sauter »

« Les gens ne vivent l’événement qu’à travers leur téléphone. Comme dans les concerts, regrette Fred. Et même visuellement, ça gâche le spectacle. On voit plus de smartphones que de mains qui applaudissent. » Mais que les accros aux réseaux sociaux se rassurent, Fred envisage cette interdiction uniquement applicable à la tribune Ultra Populaire Sud.

Alexandre a le cœur rouge et noir. En fervent supporter, il prend des photos pendant que les Aiglons transpirent sur la pelouse. « Il faut pouvoir se servir de son smartphone comme dans la vie de tous les jours : appeler, prendre des photos et des vidéos pour garder des souvenirs. Mais en tribune Ultra tu dois chanter et sauter, chose impossible avec le téléphone », nuance-t-il. Que les supporters se rassurent, ce vendredi contre Angers (19 heures) l’autorisation de selfies reste maintenue… comme celle de venir encourager les joueurs.