OGC Nice: «On a besoin de joueurs comme lui», les Aiglons disent merci à Mario Balotelli

FOOTBALL L’attaquant italien a permis au Gym de s’imposer sur la pelouse du Stade Rennais (0-1)...

À Rennes, Jeremy Goujon

— 

Super Mario vous salue bien.
Super Mario vous salue bien. — J.-S. Evrard / AFP
  • Super Mario a expédié une mine dans la lucarne du gardien tchèque Tomáš Koubek, synonyme de succès en Bretagne.
  • Après un début de saison compliqué, les Niçois alignent ainsi une troisième victoire consécutive, Europa League comprise.

Même en marchant, Mario Balotelli reste cet attaquant de classe mondiale capable de faire basculer un match à tout moment. Peu en vue ce dimanche après-midi sur la pelouse du Stade Rennais, l’Italien l’a encore prouvé en trouvant la faille d’un tir surpuissant sous la barre de Tomáš Koubek (0-1, 79e).

« Le gardien aurait eu mal à la main… »

« Mario était moins affûté que jeudi en Ligue Europa, mais [son] but est beau. De toute façon, il n’y avait personne au centre », constatait l’entraîneur de Nice Lucien Favre. Inscrite contre le cours du jeu, même si « on ne peut pas dire que Rennes nous pressait à ce moment-là » (dixit le technicien suisse), la réalisation de Super Mario faisait l’admiration de ses coéquipiers.

>> A lire aussi: «C'est facile de m'attaquer», quand Balotelli s'expliquait sur son début de saison très compliqué

« Il frappe fort et précis, témoignait par exemple le latéral droit Arnaud Souquet. Heureusement que le gardien ne met pas la main, sinon il aurait eu mal… » À l’origine de l’action débouchant sur le troisième but de la saison en championnat de son partenaire d’attaque, le très remuant Allan Saint-Maximin y est allé aussi de son hommage. « On a besoin de joueurs comme lui, il a fait parler sa magnifique qualité de frappe », déclarait l’international U20 français.

Favre ne s’enflamme pas

Le milieu de terrain Vincent Koziello, lui, rapportait une petite confidence de Balotelli himself. « Il m’a dit que le temps de regarder le ballon - une fois le tir enclenché - il était déjà au fond. » Déjà décisif contre Monaco (4-0), puis à Zulte Waregem (1-5), l’ancien Milanais a donc permis au Gym de conclure en beauté la semaine écoulée (trois succès en autant de rencontres, toutes compétitions confondues).

« C’est magnifique, assurait Favre. Les équipes devant nous ont pris de l’avance, mais on s’est un peu relancés. On va continuer à bosser et peut-être élaborer un autre système, car cela tient encore une fois à très peu de chose. Il y aurait pu avoir match nul. »

>> A lire aussi: VIDEO. Cardinale et Balotelli se mettent des mandales pour fêter la victoire de Nice (pour rire)

Apparus émoussés en seconde période, les Aiglons ont désormais quatre jours complets pour bien préparer la venue d’Angers (vendredi, 19 h), battu dans le même temps à domicile par Metz (0-1).