Nice: Le pan bagnat s'offre ses premiers championnats du monde

GASTRONOMIE La première compétition internationale de cette spécialité niçoise était organisée dimanche dans le Vieux-Nice…

Mathilde Frénois

— 

Ce pan bagnat participe aux premiers championnats du monde organisés à Nice.
Ce pan bagnat participe aux premiers championnats du monde organisés à Nice. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • Vingt candidats ont préparé trois pans-bagnats chacun, qui ont été dégustés par un jury de responsables locaux et de cuisiniers.
  • C’est Framboise Deschamps, originaire de Tourcoing et installée à Nice depuis 20 ans, qui a gagné le titre de championne du monde.

C’est son baptême en compétition internationale. Dimanche, le pan bagnat s’offrait son premier championnat du monde, organisé par l’association des commerçants du Vieux- Nice. « Je ne dévoilerai jamais mon secret pour gagner, souffle Manon, candidate et restauratrice. Je peux juste dire que j’essaie de respecter la tradition de ma famille. »

Comme Manon, vingt candidats ont cuisiné, dimanche, cette spécialité niçoise. Parmi eux, Michel, un concurrent très à cheval sur le respect de la recette : « A part le pain rond et l’œuf, rien n’est cuit », explique-t-il. C’est que la tradition est souvent malmenée dans les fast-foods et par les blogueurs qui ajoutent une touche exotique au pan bagnat. « On ne met pas de pommes de terre, ni de haricots, ni de mayonnaise », insiste-t-il. Mais dimanche, des concurrents sont allés encore plus loin : ils ont ajouté du gingembre à la liste des ingrédients.

>> A lire aussi : Côte d'Azur: Les pan-bagnats de l'Euro 2016 déçoivent les supporters niçois

« Le bon équilibre »

Cette excentricité n’a pas séduit le palais du jury. « Nous sommes très attentifs au bon équilibre entre tous les ingrédients. Il ne faut pas que ce soit trop huilé », précise Claire Kamiya, pâtissière dans un restaurant de Nice et membre du jury, qui veille aussi au respect de la tradition et au dressage.

Framboise Deschamps a « baigné son pan bagnat » et pourtant… elle a été sacrée championne du monde ! Et elle n’hésite pas à livrer ses tuyaux pour réussir un pan bagnat : « Les recettes, c’est fait pour être partagé », affirme-t-elle. D’abord, Framboise frotte son pain rond avec de l’ail et l’arrose d’huile d’olive. Elle rajoute des tranches de tomate, du poivron « uniquement vert », de la cébette, des radis, du thon, de l’œuf, de l’olive picholine avec le noyau, un anchois et du basilic. « Et entre les ingrédients, encore de l’huile d’olive », ajoute-t-elle.

>> A lire aussi : Nice: Pan-bagnat, socca... ces recettes traditionnelles remises au goût du jour

Déjà championne de salade niçoise

« Je suis fière car je ne suis pas Niçoise, je viens du Nord, précise-t-elle. Cette victoire prouve que le partage est la première valeur de la cuisine. » Framboise, arrivée sur la Côte d’Azur il y a vingt ans, n’en est pas à son coup d’essai. Elle a déjà remporté des médailles pour ses recettes de la salade niçoise et du pan bagnat. Une championne (presque) professionnelle.