VIDEO. Cannes: Pour la rentrée, Lisandro Cuxi a chanté dans leur lycée

INSOLITE Le gagnant de The Voice a donné de la voix dans l’établissement où il passera lui-même son bac…

Fabien Binacchi

— 

Lisandro Cuxi dans la cour du lycée Les Coteaux, à Cannes, le 4 septembre 2017
Lisandro Cuxi dans la cour du lycée Les Coteaux, à Cannes, le 4 septembre 2017 — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • Le chanteur cannois Lisandro Cuxi, vainqueur de The Voice, a donné un concert dans son propre lycée à l’initiative du ministère de l’Education nationale.
  • Ses camarades ont profité d’un mini-show de trois chansons pour accompagner leur rentrée.

Une rentrée aux faux airs de fête de fin d’année. Ce lundi, les 200 élèves de Seconde du lycée professionnel Les Coteaux, à Cannes, ont eu droit à un accueil en musique pour faire passer la pilule de la rentrée.

Comme dans d’autres établissements de France, à l’initiative du ministère de l’Education nationale, un mini-concert était organisé directement dans la cour. Et la star de la matinée était Lisandro Cuxi, élève dans ce même lycée.

>> A lire aussi : Après sa victoire à «The Voice», le Cannois Lisandro Cuxi prépare (déjà) la suite

Un album le 15 septembre

Cannois lui aussi, le vainqueur de la dernière saison The Voice, va y plancher tout au long de l’année pour tenter de décrocher un bac « commerce » en juillet. « Le bac, c’est important », a-t-il lancé à ses camarades, les exhortant à bien travailler. Lui mènera de front son année de terminale et sa carrière musicale. La sortie du premier album de Lisandro Cuxi est prévue pour le 15 septembre.

Après les reprises de Love on the brain, de Rihanna, et de Elle m’a aimé, signé Kendji Girac, l’Azuréen de 18 ans a fait le show sur son propre single Danser.

« Une rentrée avec un peu moins de stress que d’habitude »

Un instant festif et décalé qui a emballé le public. « Ça nous permet de faire une rentrée avec un peu moins de stress que d’habitude. C’est un bon moyen d’entamer la nouvelle année avec le sourire », se sont réjouis Mia, Auriane et Dehlia, en seconde « mode ».

« C’est l’occasion de montrer un parcours de vie intéressant. C’est aussi une manière d’amener certains à la culture », a pointé aussi le recteur de l’Académie de Nice, Emmanuel Ethis.